^

Politique

Révélation du Canard Enchainé

Loi Travail XXL : Mailly et Berger reçus en secret par Macron et Pénicaud

Dans son Canard du mercredi 6 septembre, le palmipède révèle les liaisons dangereuses – et secrètes - de Jean-Claude Mailly et Laurent Berger avec le gouvernement. Bien loin de la prétendue « transparence » des concertations, le secrétaire général de Force Ouvrière a notamment été invité à l’Elysée pour rassurer un Macron inquiet de l’appel de fédération FO à manifester le 12 septembre.

Crédits photos : François Lafite/Wostok Press

S’il y a une chose que Jean-Claude Mailly n’a pas apprécié avec Hollande et pendant le passage de la loi El Khomri, c’est bien d’être évincé des discussions avec le gouvernement, qui les menait en collaboration étroite avec la CFDT. Mais lui qui dénonçait le manque de transparence et l’absence de dialogue social avec la loi El Khomri, s’est dit « écouté » et « prêt à discuter » avec Macron et sa loi travail XXL pendant l’été. Tout un changement pour la conf’ qui est devenu l’interlocuteur n°1 du gouvernement parmi les confédérations représentantes des salariés. Forte de cette nouvelle position et contrairement à son attitude au printemps 2016, la centrale Force Ouvrière n’appelle pas à manifester le 12 septembre aux côtés de la CGT contre les ordonnances du gouvernement. Mais ce n’est pas le cas de certaines Fédérations et UD de Force Ouvrière, bien remontées, et qui seront en grève et défileront mardi prochain.

« Nous ne sommes plus dans le même contexte » a dit Mailly. Une affirmation qui prend tout son sens pour le secrétaire général lorsque c’est lui-même l’invité informel du gouvernement. Et si Emmanuel Macron l’invite, le 28 aout, à l’Elysée, c’est bien pour s’assurer que la centrale maintiendra sa position vis-à-vis du 12 et qu’elle saura calmer les « grognons » qui comptent lutter contre sa casse du droit du travail, résume le Canard Enchainé. Tiens la base Mailly ! Ou bien…

Mais au jeu du « qui sera le premier », le gouvernement entretient les rivalités. Le Canard enchaine sur la révélation d’un second entretien secret de Mailly, le soir même du 28 aout, avec Muriel Pénicaud cette fois, au ministère du travail, mais en présence de Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT. La mise en concurrence, ça Pénicaud, elle connait. Des travailleurs comme des bureaucrates syndicaux. Juste de quoi menacer Mailly de perdre sa place d’interlocuteur privilégié et s’assurer qu’il ne retourne sa veste, qu’une fois les ordonnances et les mobilisations passées.




Mots-clés

Loi travail 2   /    FO   /    Emmanuel Macron   /    Syndicat   /    Politique