^

Monde

Société barbare

Londres : des SDF forcés de vivre dans des bennes à ordures, au risque de se faire broyer par les camions

« On a l’habitude de faire attention aux chats errants, maintenant on vérifie s'il n’y a pas des gens endormis », raconte un éboueur londonien dans le Times.

Pour échapper à la pluie et au vent, de plus en plus de SDF londoniens se réfugient dorénavant dans des conteneurs à poubelles. Une situation qui pose des problèmes sanitaires graves, ainsi qu’un risque d’accident élevé, certains .
« On a l’habitude de faire attention aux chats errants, maintenant on vérifie s’il n’y a pas des gens endormis », raconte un éboueur Londonien dans le Times. Et pour cause, en janvier dernier, lors du ramassage des déchets, des éboueurs n’ont pas remarqué l’homme, qui dormait dans un vieux sac de couchage à l’intérieur du conteneur, et qui s’est donc fait avaler par le camion benne, lui fracturant une jambe et le bassin. L’homme décédera quelques semaines plus tard, à l’hôpital, suite à des complications médicales. Un accident qui n’est pas une exception, l’association des professionnels de l’environnement ayant déjà comptabilisé 11 accidents du même type ayant coûté la vie à des sans-abris.

Des accidents terribles, mais qui révèlent un problème grave : celui que les SDF londoniens ont de moins en moins de place dans les centres d’hébergements, dans une ville fortement nitrifiée où il est impossible de trouver un logement décent. Aussi, ces SDF se font de plus en plus exclure des maigres espaces où se reposer par des dispositif anti-SDF et par la police ; ils se réfugient dorénavant dans des poubelles pour pouvoir dormir, les exposant d’autant plus à toute sortes de maladies. Une situation de vie extrêmement dure, mais qui tend à devenir banale à Londres, tant le nombre de personnes se retrouvant à la rue augmente. En effet, un récent rapport montre que le nombre de sans-abri a augmenté de 13 000 l’année dernière. La société Biffa, spécialisé dans le traitement des ordures, a quant à elle dénombré 175 SDF vivant dans ce genre de conditions, un nombre certainement très en-deçà de la réalité.




Mots-clés

SDF   /    Précarité   /    Monde