Jeunesse

Pour museler les véhémences contestataires

Lycée Voltaire. Comment les CRS garantissent la "sécurité" : en tenant en joue les lycéens avec un flashball !

Publié le 22 septembre 2016

Scène surréaliste relayée sur facebook qui a lieu au lycée Voltaire, à Paris. Afin de dissuader les lycéens de bloquer l’établissement, la police est déjà en place. Et elle a déjà dégainé ...

Cette photo a été prise ce matin, au abord du lycée Voltaire. Alors qu’un appel a été lancé, appelant à la grève et au blocage des établissements pour le retrait de la loi travail et pour manifester contre les violences policières, les forces de polices de Valls, Cazeneuve et Hollande se tiennent d’ors et déjà sur le pied de guerre.

Armes au poing, la police menace "préventivement" les lycéens de tirs de flashball qui ont déjà brisé la vie plusieurs dizaines de travailleurs, étudiants ou lycéens. On se rappelle notamment de Laurent, hospitalier, qui a perdu la vision d’un œil, suite à un tir de grenade pendant la manifestation du 15 septembre.

Loin de se laisser intimider, les lycéens de Voltaire ont bel et bien bloqués le lycée ce matin, décidé à reprendre la rue pour s’opposer au gouvernement, sa loi travail, son racisme et sa répression. Un signe que pour le tandem Valls/Hollande qui, malgré le haussement de ton lors de la manifestation du 15 septembre, avec la répression du cortège interfac, il devra faire face à la détermination d’une jeunesse et d’une avant-garde, qui pourrait bien continuer, à perturber, même de façon perlée, les débats des élections présidentielles.