^

Politique

Toujours plus méprisant

Macron : « Quand t’es jeune, 35h, c’est de la pipe ! »

TF1 a diffusé une séquence d’entretien entre Daniel Cohn-Bendit et Emmanuel Macron, au cours de laquelle le nouveau président explique que « Quand t’es jeune, 35h, c’est de la pipe ! ».

Lundi soir, TF1 a diffusé un documentaire retraçant le parcours politique d’Emmanuel Macron. On y voit notamment un entretien daté d’octobre 2016 durant lequel Macron consulte Daniel Cohn-Bendit sur le travail. Ce dernier lui suggère d’établir un temps de travail en fonction de l’âge, car « 35h c’est du baratin pour quelqu’un qui a 30 ans  », ce à quoi Macron lui répond « T’as raison ! Quand t’es jeune, 35h c’est de la pipe. C’est 40h ou 45h parce que t’apprends ton job en même temps.  »

Cet épisode a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux, d’autant plus que ce n’est pas la première remarque que le nouveau président fait à propos du travail des jeunes. Il avait en effet déclaré en novembre dernier dans une interview donnée à l’Obs que «  Quand on est jeune, 35h, ce n’est pas long ». Cette déclaration s’ajoute à la longue liste de petites phrases telles que «  les salariés français sont trop payés », ou encore « la vie d’un entrepreneur est plus dure que celle d’un salarié  » montrant qu’Emmanuel Macron ne connaît définitivement rien au monde du travail.

L’ancien banquier de chez Rothschild n’a absolument aucune idée que ce que représente 35h pour un jeune qui, bien souvent, est obligé de cumuler travail et études, tout ça dans la crainte permanente des fins de mois. Ainsi, rien de nouveau sous le soleil pour le fondateur d’En Marche ! qui méprise les jeunes, les salariés, et qui compte bien leur rendre la vie encore plus dure maintenant qu’il s’apprête à mettre en œuvre sa politique ultra-libérale visant à détruire le Code du travail à coup d’ordonnances et à toujours donner la priorité aux entreprises sur les salariés. Car, non, M. le nouveau président, travailler 40h ou 45h pour un jeune ce n’est ni souhaitable, ni même vivable.




Mots-clés

Macron   /    Politique