^

Politique

Congrès de la Mutualité

Macron à Montpellier en opération reconquête sur son « volet social » ?

Du 13 au 15 juin se tiendra, à Montpellier, le 42ème congrès de la Mutualité. Le « président des riches », dont la venue a été longtemps incertaine, sera bel et bien présent pour défendre son « volet social ».

Photo : O Phil des Contrastes.

Le congrès de la Mutualité française est un véritable rendez-vous incontournable. Depuis 1982, aucun président de la République ne l’a manqué. Pourtant, pour la 42ème édition qui se déroulera à Montpellier du 13 au 15 juin, Emmanuel Macron a longtemps laissé planer le doute quant à sa jupitérienne présence. Par le biais d’un communiqué, l’Élysée a officialisé la nouvelle : Le « président des riches » sera bien là.

Il faut dire que sur le terrain social, Emmanuel Macron s’est, pour la première année de son mandat, particulièrement distingué en terme d’attaques contre les droits des travailleurs, de la jeunesse et des classes populaires en général. De la loi travail XXL à ParcourSup, en passant par les lois Colomb concernant les droits des réfugiés, la CSG ou bien encore la bataille du Rail, Jupiter n’y a pas été de main morte, tapant fort et sans discontinuer. Lors de l’élection présidentielle, Macron avait pourtant affiché un « volet social » qui tarde à venir, attisant un peu plus la colère contre son fameux « projet » et sa propre figure présidentielle.

En soi, la longue hésitation du « président des riches » à l’idée de se présenter devant le congrès de la Mutualité pour défendre son « volet social » est révélateur. D’autant plus après les indications parvenues depuis l’Élysée, expliquant qu’ « il ne s’agit pas d’un tournant social, mais d’un approfondissement ». C’est ainsi que les attaques contre les travailleurs, les classes populaires et leur droits sont recouvertes d’un vernis social, affichant officiellement l’objectif de « prendre les inégalités à la racine pour essayer de les résoudre ».

Ainsi, si l’exécutif met en avant le fait que la promesse de campagne de remboursement intégral de certaines lunettes, prothèses dentaires et audioprothèses sera mise en œuvre, de nombreux sujet sont aujourd’hui sur le feu. Les plus emblématiques concernent l’hôpital, où le gouvernement devrait avoir recours à de nouvelles restrictions des dépenses, et ce alors que les comptes de la sécurité sociale devraient être à l’équilibre en cette année 2018 ! Une véritable provocation pour les personnels soignants, asphyxiés par le manque de moyens, provoquant burn out et suicides, et dont les luttes pour un service public de santé de qualité se multiplient ces derniers mois et années. De plus, les attaques à venir, notamment sur le système des retraites et la sécurité sociale, sont autant de sujets explosifs pour la fin d’année 2018, voire le début 2019.

A Montpellier, cependant, Emmanuel Macron ne devrait pas entrer dans les détails. En effet, et aussi incroyable que cela puisse paraître, de nombreux arbitrages budgétaires n’ont pas encore été réalisés ! Une lenteur qui contraste avec l’enchaînement d’attaques contre les droits sociaux, ou bien encore avec les versements généreux « d’aides », pour ne pas dire cadeaux, aux grandes entreprises. Si Macron entend donc temporiser, voire rassurer sur son volet social lors de ce congrès de la Mutualité, ce sont bel et bien les attaques « bulldozer » qui vont se poursuivre dans la période à venir, entre deux déclarations « écran de fumée ».




Mots-clés

Bataille du rail   /    LREM   /    Austérité   /    Sélection à l’université   /    Emmanuel Macron   /    Politique