^

Politique

Macron accueilli par des salariés en gilets jaunes à Buenos Aires

L'image fait le tour du monde. Macron n'a pas eu droit à des officiels à son arrivée à Buenos Aires pour le G20. Pour l’accueillir : des travailleurs de l'aéroport... en gilets jaunes !

Même à l’étranger, Macron arrive à se faire humilier. À l’atterrissage de son avion, « Jupiter », pensant profiter d’une parenthèse internationale en étant loin de la colère sociale de son pays, a eu une désagréable surprise lors de sa descente de l’appareil présidentiel. En effet, pas de délégation diplomatique pour l’accueillir. Au lieu d’une réception officielle, il s’est retrouvé seul avec comme unique présence étrangère… un agent aéroportuaire en Gilet Jaune. Une situation cocasse qui lui rappelle sans doute que partout où il ira, il aura du mal à échapper au mouvement.
Attendu au sommet du G20 à Buenos-Aires, un couac de protocole diplomatique a fait qu’il n’y a eu aucun accueil pour le président français, qui s’est retrouvé presque forcé de serrer la main de cet agent aéroportuaire qui était la seule présence du tarmac. Une photo qui a fait le tour du monde sur les réseaux sociaux en plein conflit social.

Photo : Ludovic MARIN / AFP




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Emmanuel Macron   /    Politique