^

Politique

Visite a l'usine de Renault Maubeuge

Macron chez Renault : l’opération de propagande du gouvernement

Nous avons vu dans les médias l’interpellation d'un militant de SUD à l'usine Renault de Maubeuge sur les conditions de travail, les salaires, la précarité et la productivité de cette usine. La venue de Macron était en effet l’occasion d’interpeller ce dernier et du même coup le PDG Carlos Ghosn, sur la situation des travailleurs dans l'usine et plus globalement celle du groupe Renault.

450 millions d’investissement dans la production et 200 embauches, mais à quel prix ?

La réalité du secteur automobile est la même partout et Maubeuge ne fait aucunement une différence. Cette usine qui se veut être la plus productive de France, avec sont lot de cadences infernales, de suppressions d’emplois et de postes de travail rassemble tous les ingrédients pour dire à Macron et son monde que maintenant, ça suffit ! La prise de parole du militant SUD c’est bien ce qu’il fallait faire avec un parterre de médias, sauf que la masse des ouvriers n’était pas présente, sauf ceux qui étaient triés sur le volet et ont été utilisés pour siffler le militant devant les caméras tandis que Macron en remettait une couche dans l’hypocrisie et reparlait des emplois qui seraient créés suite aux investissements et au travail des salariés, toujours le même discours.

Des ouvriers qui auraient sifflé le syndicaliste, les 10 présents et les cadres, oui, à la solde de Renault, mais sûrement pas la masse des 1500 CDI et encore moins les 500 intérimaires

En regardant de plus près l’opération de communication et surtout la médiatisation qui s’en est suivi, s’apparente plus à de la propagande, comme ils savent si bien le faire. Les patrons du secteur automobile prennent une dizaine d’ouvriers et même 1 ou 2 précaires et leur demandent d’être au garde à vous, sinon ils risquent fort d’être au chômage dès le lendemain. Cette manière de procéder est très connue et si les médias étaient un peu objectifs ce qu’il ne sont presque jamais, ils auraient vu la manipulation du groupe Renault, dans le montage et la venue de Macron à Maubeuge. Les vidéos qui sont passés dans les médias auraient été un hola pour Macron et le PDG Carlos Ghosn alors que dans tous le pays, la haine des ouvriers contre Macron est criante … sauf à Maubeuge ? Personne ne peut y croire tellement cela sonne faux et ultra propagandiste .

A Maubeuge, comme partout dans le secteur automobile, se sont des cadences de folie, une précarité énorme, la chasse aux malades, des salaires au plus bas. Quand les ouvriers se mettrons en grève, ce ne sont pas quelques cadres qui suffirons à fabriquer les voitures et ils pourront toujours couvrir de louanges les gains de productivité, là les sifflets iront bien plus loin que dans une partie de l’usine isolée et contrôlée par les dirigeants du Groupe Renault .

Crédits photo : Renault




Mots-clés

Carlos Ghosn   /    Renault-Nissan   /    Emmanuel Macron   /    Politique