^

Notre classe

De la maille pour le Rail, du blé pour les hospitaliers !

Mardi de la colère à Toulouse : action de convergence entre cheminots et personnels soignants

Ce mardi, à partir de midi, a eu lieu une action commune à l’hôpital Purpan à Toulouse, pour les mardis de la colère qui prévoient des actions dans différents hôpitaux de France. Un pique-nique entre cheminots et soignants hospitaliers s'est notamment tenu dans une ambiance de convergence des luttes.

Cette journée a commencé pour les cheminots par une assemblée générale à la gare de Toulouse. Pendant ce temps, les personnels soignants mettaient en place le dispositif pour le repas à partager avec les travailleurs du rail, en grève eux aussi depuis quelques semaines.
Vers les coups de midi, une cinquantaine de cheminots a rejoint les soignants pour partager ensemble l’histoire de leurs grèves, avec pour perspective de faire converger leurs mobilisations. Un beau pique-nique de lutte autour d’un barbecue installé pour l’occasion et d’une bonne ambiance.

Les infirmières chantaient « De la maille pour le rail, du blé pour les hospitaliers !! », repris immédiatement avec tous les travailleurs du rail présents. A cette occasion, les cheminots ont donné leur sang, une action chargée de symbole et de générosité.

Aux côtés des travailleurs, des étudiants et des usagers des hôpitaux et du rail étaient également mobilisés.

A Toulouse, les hospitaliers sont en grève depuis déjà quelques mois suite à la réduction d’effectifs et au manque de moyens. Quant aux cheminots, c’est la réforme du rail qui les a poussés à prendre la rue pour se battre contre la casse du service public du rail. Deux secteurs du service public que le libéralisme exacerbé de Macron essaie de détruire et d’asphyxier. Comme tant d’autres secteurs publics, à l’instar de La poste, France télécom ou encore l’énergie, cela amène a des situations dramatiques et des destructions d’emplois, avec le taux de chômage et l’extrême précarité que cela entraîne. Alors même que les patrons et les classes dominantes ne cessent de s’enrichir et qu’on ne cesse d’asphyxier et d’étouffer les travailleurs et travailleuses, le gouvernement et les médias martèlent que ces derniers devraient se taire et rester à leur place.

La convergence des différents secteurs en lutte n’est pas un vain mot, les cheminots et les soignants nous l’ont prouvé. Aujourd’hui, différents secteurs mobilisés se sont exprimés et ont démontré que nous avons bel et bien un ennemi commun, Macron et son gouvernement. La réforme du rail qui a pour but de privatiser la SNCF et de détruire le statut des cheminots, le manque de moyens dans les hôpitaux qui engendre une surcharge de travail qui va croissant, un manque de personnel dont les patients pâtissent également. Cette convergence dont les médias et le gouvernement ont peur doit se construire réellement. C’est le seul moyen pour qu’un mouvement d’ampleur prenne et qu’il instaure un rapport de force conséquent pour faire reculer Macron et son monde.




Mots-clés

Bataille du rail   /    Casse de l’hôpital   /    Santé   /    Cheminot-e-s   /    Grève   /    Notre classe