^

Jeunesse

McDonald’s au salon du livre de la jeunesse pour redorer son image

Le géant de la restauration rapide McDonald’s a été invité au salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil. L’invitation du groupe, qui ne cesse d’élaborer des stratégies de communication visant à faire oublier la réalité des conditions de travail des salariés, a suscité de nombreuses contestations.

Crédit photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

C’est à l’occasion du 34ème salon du livre et de la presse jeunesse, qui ouvrira ses portes le mercredi 24 novembre à Montreuil, et qui attend pas moins de 175 000 visiteurs, que la multinationale Mcdonald’s est invitée à tenir un stand pour animer un espace lecture près du stand Hachette Livre.

Cette information à suscité beaucoup de réactions chez les internautes mais aussi chez le public, puisque d’après une information du Canard Enchainé, une pétition qui a déjà réuni 1400 signatures a été lancée sur internet, demande que la multinationale McDonald’s ne puisse pas y assister cette année : « Ne nous y trompons pas : ce n’est pas un acteur culturel, mais une chaîne internationale de consommation alimentaire des plus standardisées. Son but est de vendre des hamburgers, le livre n’est qu’un support publicitaire. »

Sylvie Vassallo, directrice du salon, a toutefois tenté de justifier l’invitation en expliquant que ce n’est pas des raisons financières qui lient Mcdonald’s au salon, et que cette entreprise jouerait un rôle fondamental dans la découverte des livres pour les enfants défavorisés.

Mais derrière l’invitation du géant McDonald’s au salon du livre et de la presse jeunesse se cache en réalité une stratégie marketing élaborée depuis des années avec comme objectif de toujours accroître leur chiffre d’affaire à l’image de la création de menus pour les enfants en les appâtant avec des beaux jouets présents dans les menus Happy Meal et dont la dernière invention est d’ajouter des livres pour leur donner un côté plus divertissent et d’inciter les parents à acheter chez McDo. C’est là toute la stratégie de ce géant de la restauration rapide, qui, avec sa présence au salon du livre, va pouvoir développer sa stratégie de communication pour toucher encore plus de monde, à travers cet événement.

Avec cette stratégie, cette entreprise tente de redorer son blason en faisant oublier tous les témoignages des conditions de travail scandaleuses qui règnent dans la boite. Depuis quelques temps l’entreprise est frappée par plusieurs scandales : une grève de ses salariés à la journée du 11 mai qui dénoncent leurs conditions de travail , un témoignage d’une journée type chez Mcdonald’s, ou encore l’agression d’un délégué CGT qui exigeait la réintégration d’un salarié licencié. Toutes ces histoires montrent bien que Mcdo est une entreprise qui écrase ses salariés jusqu’à l’os en leurs imposant des conditions de travail exécrables, et en valorisant le plus possible, les futurs profits que peuvent gagner des patrons abjects qui tirent les ficelles.