^

Jeunesse

Contre la fusion et le plan étudiants

Mirail. Journée d’action et de blocage réussie, la mobilisation reprend de plus belle !

Après une grève votée à l’unanimité par une grande partie des personnels de l’université du Mirail (UT2J), et une assemblée générale à plus de 500 étudiants, la mobilisation contre la fusion au niveau local et contre le Plan Étudiants du gouvernement est en train de prendre de l’ampleur ! Ce lundi, différentes actions ont été menées pour massifier la grève et la rendre effective !

Après une première phase de grève contre la fusion, les vacances et les partiels avaient de fait mis en pause la mobilisation, restait donc à savoir si elle allait reprendre. Aujourd’hui, personnels et étudiants semblent toujours aussi déterminés à mettre en branle la présidence qui a trahi à de nombreuses reprises les voix de la communauté universitaire. Le projet de fusion, mais aussi les plans nationaux visent en effet à privatiser les universités, sélectionner les étudiants et mettre sous pression les personnels.

Dès 7h30, les personnels grévistes et quelques étudiants se sont réunis devant le bâtiment de la présidence et l’ont bloqué. Le but de l’action : aider les personnels travaillant dans le bâtiment à se mettre en grève, eux qui subissent particulièrement la pression de leur hiérarchie pour les empêcher de se mobiliser et de discuter avec leurs collègues. Par ailleurs, et c’est ce qui revient dans toutes les AG, le Mirail est en grève, et doit donc cesser de fonctionner, ici c’est son centre névralgique qui a été visé. Pour la première fois, un bâtiment, et pas des moindre, a été intégralement bloqué !
Le piquet a été maintenu tout au long de la matinée ce qui, au bout de trois heures a contraint Daniel Lacroix, le futur ex-président, à « congédier » les travailleurs de la présidence. L’action aura aussi été l’occasion de renforcer les liens entre les différents services en grève qui ont pu partager un petit-déjeuner, en chansons !

L’AG des personnels qui s’est tenue sur le piquet à 10h30 a revoté à l’unanimité la reconduite de la grève jusqu’à vendredi. Il a aussi été voté un appel spécifique aux enseignants-chercheurs qui ne sont pas encore en grève, et qui, d’une manière générale, sont beaucoup moins mobilisés que les personnels administratifs et les étudiants. En effet, les enseignants-chercheurs tardent à comprendre qu’ils ont tout intérêt à se mobiliser même s’ils croient, à tort, pouvoir être préservés des conséquences de cette fusion, et du plan étudiant. Des interventions ont ré-appuyées sur l’importance du comité de mobilisation, en lien avec l’intersyndicale.

Car si les étudiants du Mirail ont l’habitude de se réunir en comité de mobilisation, c’est aujourd’hui les personnels qui ont adopté ce cadre pour se coordonner, une première depuis plus de 10 ans d’après certains ! Les deux comités sont directement en lien et un cadre commun est en train d’émerger. Demain, c’est une assemblée générale personnels-étudiants qui aura lieu. Les personnels de la fac, plus que jamais motivés, portent très largement le mouvement, et de plus en plus d’étudiants entrent activement dans la mobilisation. D’autre part, des assemblées par UFR commencent à se monter pour entraîner les étudiants et personnels qui ne se sentent pas encore à leur aise dans les plus grands cadres, approfondir les discussions, et pour voir comment matérialiser les votes de l’Assemblée Générale et mettre les savoir-faire de chacun au profit de la mobilisation.

L’après-midi, après une confrontation entre Daniel Lacroix face et une centaine de grévistes, lors de laquelle il a reconfirmé, non sans langue de bois, qu’il poursuivrait le projet de fusion et ne démissionnerait pas, a eu lieu une série de débrayages d’amphis.

Si le Mirail semble être sur une bonne voie, pour battre en brèche le gouvernement, c’est une mobilisation nationale qu’il faut, et qui semble être en train de se mettre en place. Rendez-vous le 1er février pour manifester nationalement contre la sélection !

PROCHAINS RENDEZ-VOUS :

• Assemblée Générale personnels-étudiants : le mardi 30 janvier à 12h30 dans le Grand Amphi (bât.
Accueil)
• Manifestation et journée de grève nationale de l’enseignement : jeudi 1er février à 14h à Jean
Jaurès




Mots-clés

Plan Etudiants   /    Fusion des universités   /    Mirail   /    Grève   /    Toulouse   /    Jeunesse