^

Politique

Etat policier

“Monsieur Flasball” à l’Elysée... Contre la répression, unité des travailleurs/euses

Article initialement paru sur le site du NPA

Emmanuel Macron vient donc de nommer ce dimanche Patrice Strzoda comme directeur de son cabinet. Cet homme nous le connaissons malheureusement bien dans l’Ouest puisqu’il a été préfet de Bretagne entre 2013 et 2016 avant de rentrer au cabinet de Cazeneuve.

Surnommé "Monsieur flashball" il a été le véritable metteur en scène des violences policières que nous avons subies à Rennes ces dernières années : à la mort de Rémi Fraisse, pour la ZAD, contre l’état d’urgence et durant les manifestations contre la loi Travail. Sa gestion de l’ordre s’est bien plus apparentée à une chasse aux militants, à une volonté de marquer dans les chairs (ou les yeux) les contestataires à leurs lois liberticides ou libérales.

Ce triste sire est aussi bien connu des sans papiers et de leurs soutiens puisqu’il s’est employé à rendre les démarches administratives de plus en plus compliquées et la chasse aux migrants une règle, dans la pure continuité de Sarkozy/Hortefeux.
Cette nomination est bien une preuve supplémentaire que la présidence Macron s’annonce comme la poursuite des politiques libérales et liberticides menées depuis des années, politiques menées avec la plus grande brutalité, par les même personnes.

Comme le dit le NPA depuis le 7 mai, aucun état de grâce pour Macron, l’offensive libérale est en marche, construisons les résistances dès maintenant !

NPA Rennes, 16 mai 2017




Mots-clés

Macron   /    Violences policières   /    Répression   /    Politique