^

Jeunesse

Patrick Gilli envoie des chiens sur les étudiants. Le blocage continue de plus belle !

Montpellier : La "sécurité" embauchée par la présidence lâche un chien contre une étudiante mobilisée

Alors que plusieurs bâtiments de la faculté ont été bloqués par des étudiants mobilisés contre la loi ORE, le président de l'université Paul-Valéry de Montpellier, Patrick Gilli, a embauché des agents de « sécurité » pour empêcher les occupations, en plus d'être très agressifs, l'un de ces agents a lâché son chien contre une étudiante mobilisée.




Mots-clés

Plan Etudiants   /    mouvement étudiant   /    Répression   /    Jeunesse