^

Société

Qui sont les vrais « assistés » ?

« Nettoyer la rue des ivrognes » : La nouvelle attaque anti-pauvre d’un maire Républicain

Arnaud Dumontier, maire les Républicains de Pont-Sainte-Maxence (Oise) a décidé d'enlever 80% du RSA aux alcooliques afin de "nettoyer la rue des ivrognes" affirme-t-il.

Un premier individu vient de faire les frais de ce nouveau délire de la droite. Il vient d’être signalé au département chargé de verser le RSA. Son allocation sera diminuée, pendant 3 mois, de 80%. Cependant il est illégal de priver quelqu’un du RSA pour alcoolisme. Et le département affirme que ce n’est pas une « sanction contre l’alcoolisme de l’allocataire » mais d’un signal pour « le non-respect des obligations en matière d’insertion ».

En effet, les bénéficiaires du RSA ont une obligation d’insertion et, si elles ne sont pas remplies, le dossier est réexaminé par "une équipe pluridisciplinaire" comme l’affirme la loi. Voilà comment ce maire compte mettre en place cette mesure hors la loi : en la détournant... comme savent bien le faire Les Républicains avec l’argent public. Et bien sûr le président du conseil départemental est membre des Républicains et affirme qu’il "veille simplement à la bonne utilisation de l’argent du contribuable. Et à cas lourd, réponse lourde."

Mais pour qui se prennent ces élus du parti de Fillon qui détourne l’argent public sans scrupule et se prétend en même temps le maire de ceux qui se "lèvent tôt" ? Pense-t-on vraiment que ce sont par ces méthodes qu’il sera possible de lutter contre les conséquences désastreuses de l’alcoolisme ? On voit bien l’utilité de ce type de discours pour stigmatiser les plus précaires, déclarés « assistés », et masquer les vrais responsables du déficit public que sont les exilés fiscaux, les Fillon et compagnie.




Mots-clés

précarité   /    Les Républicains   /    Répression   /    Société