^

Motion de soutien aux 2 de Nanterre

Non à la sélection à l’Université ! Non à la répression des militants contre Parcoursup !

Les étudiants de Nanterre réunis en AG ce lundi 12 novembre ont voté cette motion de soutien à deux de leurs camarades, condamnés par la Justice pour s'être mobilisés contre la sélection au printemps dernier.

Non à la sélection à l’Université ! Non à la répression des militants contre Parcoursup !

Nous, étudiant-e-s mobilisé-e-s de Nanterre, exigeons la relaxe de Roga et de Victor, respectivement condamnés le 17 octobre dernier à 6 mois de prison ferme et à 4 mois de prison avec sursis pour avoir participé à une Assemblée Générale dans le cadre de la mobilisation contre Parcoursup et la sélection à l’université.

Interpellés le 9 avril alors qu’ils étaient en AG dans leur université, ceux-ci ont été une première fois convoqués au tribunal le 20 juin. Les dossiers de procédure, vides de tout élément à charge, n’ont pas empêché la juge le 17 octobre dernier de suivre très exactement les peines requises par la Procureure de la République à l’issue de l’audience du 19 septembre. Cette condamnation éminemment politique est aussi celle de tout le mouvement étudiant du printemps dernier. Elle sert à étouffer les débuts de mobilisation de cette rentrée, à intimider tou-te-s celles et ceux qui relèvent la tête aujourd’hui contre le gouvernement Macron et ses mesures anti-sociales !

Les deux étudiants ont fait appel. Nous condamnons fermement les peines prononcées et adressons tout notre soutien aux deux camarades. Notre solidarité est une évidence, d’autant plus que ce sont donc ces mêmes militants qui se sont battus contre Parcoursup et la mise en place de la sélection à l’université contre laquelle nous continuons à nous battre aujourd’hui (précisément contre la suppression de la compensation et des rattrapages à tous les niveaux).

Les deux camarades ont également besoin d’un soutien financier pour pourvoir à leurs frais de justice. La responsabilité de la présidence de Nanterre est pleine et entière dans la condamnation des deux étudiants. Nous exigeons ainsi qu’elle finance leurs frais de justice, également qu’elle se positionne clairement pour leur relaxe.

Tou-te-s mobilisé-e-s pour la relaxe de Roga et de Victor !
Contre la répression, contre cette justice de classe et cette justice raciste, organisons la riposte !

Nanterre, le lundi 12 novembre 2018.

Crédit photo : PASCAL PAVANI / AFP