^

Notre classe

Parole de cheminote

"Nous sommes à la veille d’un combat important". Le message d’une cheminote à ses collègues

Ce 22 mars les cheminotes sont descendues massivement dans les rues et étaient aux avant postes de la mobilisation et des AGs, ce qui n'est qu'un avant goût de l'énorme rôle qu'elles peuvent jouer dans la grève qui commence. Torches à la main, elles montrent qu'il y a aujourd'hui une détermination forte d'en finir avec ce gouvernement et ses réformes anti-sociales. A la veille du début d'une bataille qui pourrait être historique, C., cheminote sur la Ligne C du RER, adresse un message poignant à ses collègues : "Il y a là une véritable opportunité à saisir !".

C., agent commercial du RER C

Salut les copains !

Nous sommes à la veille d’un combat important.

Vous voyez tous, tous les jours les conséquences des décisions prises par la Direction. Je pense à vous, mes collègues du commercial, les restructurations on connaît, toujours en 1ère ligne... Je pense aussi à mes collègues du Fret qui ont subi l’ouverture à la concurrence et les conséquences que l’on connaît, ceux des EIC, du matériel... A vous tous que vous soyez en opérationnel ou non ! Nous avons aussi tous été touchés par la haine et la propagande anti cheminots des médias et du gouvernement.

Des tournées que j’ai pu faire dernièrement, j’ai senti que beaucoup d’entre vous étaient dans l’attente, seulement aujourd’hui il est l’heure d’agir. J’entends bien les arguments financiers mais nous avons tous des familles, des crédits, des galères. La SNCF c’est aussi une grande famille, solidaire. Il y a toujours des solutions. Je dirais même qu’on est plus créatif dans l’adversité. Un combat malheureusement ne peut pas se gagner sans sacrifices. Mais tous ensemble unis, au delà des différences syndicales, syndiqués ou pas, nous pouvons gagner. Nous avons tous le même but, c’est la seule chose qui doit compter à l’heure actuelle.

Tout cela va bien au delà de la SNCF, il s’agit aussi de savoir dans quel type de société nous voulons vivre. Le 3 avril nous ne serons pas les seuls dans la rue, partout le mécontentement monte. Il y a là une véritable opportunité à saisir !

Je vous invite à vous rendre massivement dans les AG. Les syndicats ne sont qu’un outil, la grève appartient aux travailleurs. Ne perdez jamais ça de vue. C’est à vous de décider de VOTRE grève. C’est nous tous, individuellement, qui détenons les clés de la réussite.

Je conclurai en vous donnant mon point de vue. Je pense qu’il faut frapper fort dès le départ, occuper l’espace, ne leur laisser aucun répit. La Direction a peur et veut user de tout les moyens de pressions possibles. À nous de leur montrer notre détermination, notre force et notre unité. Tous ensemble, cheminots, fonctionnaires, étudiants, salariés du privé. « L’union fait la force » n’a jamais été autant d’actualité à l’heure où l’on cherche à nous diviser.




Mots-clés

Cheminot-e-s   /    Grève   /    SNCF   /    Notre classe