^

Culture et Sport

« L’autre côté de l’espoir »

Nouveau film de Kaurismaki : dans la peau d’un réfugié syrien

Khaled (Sherwan Haji), réfugié syrien, a tout perdu dans les bombardements impérialistes d’Alep : sa maison, sa famille et sa fiancée. Après avoir traversé l’Europe à pied en compagnie de sa sœur Miriam (Niroz Haji) qu’il a perdue en route, il se retrouve en Finlande, à Helsinki, où il tente d’obtenir le droit d’asile et de gagner sa vie.

La Finlande, terre d’accueil ?

Khaled est passé par la Turquie, puis par la Pologne. A Gdansk, sur un bateau, il a été contraint de se cacher dans un tas de charbon pour échapper à des skinheads nazis et a effectué tout le voyage jusqu’à Helsinki, caché dans le charbon. Là, il a demandé l’asile et s’est retrouvé dans un centre d’accueil. La solidarité des gens de condition modeste est particulièrement mise en valeur, aussi bien que la haine des racistes et des groupes fascistes. C’est dans le centre d’accueil qu’il se lie d’amitié avec l’irakien Mazdak (Simon Al-Bazoon) et avec une infirmière bienveillante. Grace au téléphone de Mazdak il joint son cousin, vivant mais bloqué à la frontière turco-syrienne. Il décide de demander le droit d’asile en Finlande.

En Finlande comme ailleurs : bloquer le maximum de migrants

Le service de l’immigration finlandais accepte de lancer un appel à témoin pour retrouver la sœur de Khaled, mais lui refuse le droit d’asile malgré sa situation catastrophique. Il est prévu de le renvoyer dès le lendemain à la frontière turco-syrienne. Khaled s’enfuit avec la complicité de l’infirmière. Menacé d’être brulé vif par une bande de nazis, il est sauvé de justesse par un groupe de SDF qui assomme les agresseurs.

Une amitié improbable

Pendant ce temps, à Helsinki, Wikhström Waldemar (Sakari Kuosmanen), représentant en vêtements, vend son stock de trois milles chemises et quitte sa femme alcoolique. Il achète un restaurant bas de gamme « La chope dorée » et conserve ses trois employé(e)s. Il rencontre Khaled échoué près de son vide-ordures et, après un premier rapport violent, il décide de l’embaucher au noir dans son restaurant. Il paye des faux papiers à Khaled qui, avec sa nouvelle identité pense pouvoir circuler librement. Mazdak annonce à Khaled que sa sœur a été localisée dans un camp de réfugiés en Lituanie et Wikhström organise le voyage clandestin de la jeune femme en Finlande, grâce à la complicité bénévole d’un chauffeur routier. Le lendemain, Khaled doit accompagner Miriam au commissariat où elle demandera le droit d’asile.

Les bandes fascistes accomplissent les basses œuvres de l’état finlandais

Mais dans la nuit, pendant le sommeil de Miriam, Khaled est poignardé au ventre par un néo nazi. Néanmoins, il trouvera la force d’accompagner sa sœur au commissariat pour la soutenir dans sa démarche.

Les dernières images : il va s’asseoir au bord du fleuve, appuyé contre un arbre, un jeune chien sur les jambes. Il a le ventre percé d’un coup de couteau...




Mots-clés

Daesh   /    Cinéma   /    Proche et Moyen-Orient   /    Syrie   /    Réfugiés   /    Culture et Sport