^

Monde

Etats-Unis

Nouveau revers pour Trump : le FBI enquête sur ses liens avec la Russie

Cela vient d’être confirmé lundi par le directeur du FBI, James Comey. Dans le même temps, celui-ci a rejeté les accusations de Trump, qui disait avoir été espionné par Obama durant la campagne électorale.

Photographie : James Comey, directeur du FBI, ce lundi avant le congrès

Le directeur du FBI, James Comey, a confirmé ce lundi que son agence enquêtait sur la campagne du président des Etats Unis, Donald Trump et ses possibles liens avec la Russie pour interférer sur les résultats des élections de novembre.

Durant sa déclaration d’ouverture de la première audience publique qui s’est tenue au Congrès sur cette affaire, Comey a confirmé avoir obtenu l’autorisation du Département de la Justice pour ouvrir l’enquête.

Comey a affirmé devant les congressistes que son agence enquêtait sur la nature des liens entre l’équipe de Trump et le gouvernement russe, afin de vérifier s’il y avait eu une « quelconque coordination » entre le Kremlin et la campagne du magnat de l’immobilier.

« Cela inclut des investigations sur la nature des liens entre des individus liés à l’équipe de campagne Trump et le gouvernement russe, et pour déterminer s’il y a eu coordination entre la campagne et les efforts russes », a précisé Comey lors de sa déclaration aux congressistes.

Le directeur du FBI a ajouté que l’enquête chercherait également à savoir s’il avait été commis un quelconque crime, en relation aux filtrages des courriers du Comité National Démocrate (DNC, organisme de direction du Parti Démocrate) et de John Podesta, directeur de campagne de l’époque d’Hillary Clinton. De plus, celui a démenti les accusations de Trump sur l’espionnage supposé de l’ex-président Barack Obama, qui ne présenteraient aucun élément factuel.

Le démocrate de plus haut rang du DNC, le Représentant Adam Schiff, a déclaré qu’on ne savait toujours pas si les russes avaient obtenu l’appui de citoyens américains pour interférer dans les élections, et « notamment de personnes associées à la campagne de Trump ».

Cette enquête intervient après la démission de Michael Flynn en tant que conseiller de la sécurité nationale du président, après les révélations de la presse sur les liens que celui-ci avait avec le Kremlin et les sommes d’argent importantes qu’ils auraient touchées de la part de médias russes proche du pouvoir. Des faits incompatibles avec les fonctions qu’il occupait et qui sont un des principaux problèmes du président Trump aujourd’hui.

« Beaucoup de gens de l’équipe de champagne de Trump, jusqu’au président en personne, ont des liens avec la Russie et avec les intérêts de la Russie, ce qui, jusqu’ici, n’est pas un crime », a indiqué Schiff. Avant d’ajouter : « En revanche, si la campagne de Trump ou une quelconque personne qui y était associée, a aidé ou encouragé les russes, cela ne serait pas seulement un grave délit, mais représenterait l’une des trahisons les plus importantes de l’histoire de notre démocratie. »




Mots-clés

Donald Trump   /    Russie   /    Etats-Unis   /    Monde