^

Société

Dans le fief du FN

Orange : Pour voter, une femme a été forcée d’enlever son voile

Après tout une campagne présidentielle durant laquelle Marine Le Pen aura répété inlassablement les dangers de « l’islamisme radical » pour la France, ses élus font preuve d’une islamophobie à toute épreuve : à Orange, le président d’un bureau de vote a forcé une jeune femme à enlever son voile pour voter

C’est le joli monde du Front National : antisémitisme, racisme, islamophobie … le FN est loin d’avoir fini sa dédiabolisation ! En effet, d’après France Bleu Vaucluse, le président du bureau vote, qui est par ailleurs l’adjoint à la sécurité de la ville d’Orange, tenue par le Front National depuis 1995, a tout simplement refusé qu’une citoyenne vote si elle portait son voile. Son prétexte ? D’après lui, le contrôle d’identité était impossible avec le voile. Un argument qui ne tient pas debout et que même le Conseil Constitutionnel a rappelé dans ses circulaires : « Un voile encadrant le visage n’empêche pas le contrôle de l’identité de l’électeur ». Cependant, l’adjoint au maire a pu obliger la dite femme à enlever son foulard. Une humiliation perpétrée par un parti pour qui les musulmans seraient la lie du pays.

« Le monsieur me regardait avec un air bizarre. Il m’a dit ’Madame, vous enlevez votre voile, c’est la loi, sinon vous ne votez pas ! J’ai un foulard, même pas le voile... avec une chemise, un jean, des baskets, a raconté Naïma El Omar à la radio. J’ai été choquée, j’ai enlevé mon foulard devant tout le monde. Quand je suis partie, j’ai pleuré. » Un énième acte islamophobe après une campagne où les frontistes ont pu déployer à large échelle leurs idées nauséabondes. A Orange, le Front National a d’ailleurs fait 51,85% des suffrages, soit près de 15% de plus que la moyenne nationale. Face à cet acte raciste, Naima El Omar a décidé de porter plainte.




Mots-clés

Présidentielles 2017   /    Islamophobie   /    Société