^

Notre classe

Une insulte qui ne passe pas

PSA St Ouen. Après une affiche traitant les caristes d’ânes, la direction forcée de s’excuser

En fin de semaine dernière, les ouvriers de PSA de Saint-Ouen ont trouvé une belle surprise, placardée sur les murs de l’usine et sur tous les chariots élévateurs : une affiche comparant les caristes qui ne respecteraient pas les standards de sécurité à des ânes ! Face à une insulte aussi grossière, les caristes ont immédiatement réagit et ont mis la direction au pied du mur.

C’est le comble, la goutte de trop comme on dit… alors que la direction de PSA n’a de cesse que de dégrader les conditions de travail des ouvriers pour engranger toujours plus de profits, elle voudrait faire porter aux travailleurs la responsabilité de manquements aux règles de sécurité, et qui plus est par des affichages dégradants et insultants. A Saint-Ouen, les caristes ont répliqué au quart de tour et ont fait comprendre à la direction qu’ils méritaient le respect : ils se sont immédiatement réunis à la quasi-unanimité (une vingtaine par équipe), dans l’équipe du matin comme de l’après-midi, pour exiger le retrait des affiches et des excuses de la direction. Alors que le responsable sécurité proposait de recevoir les délégués CGT, les caristes ont exigé que ce soit lui-même qui fasse le déplacement pour s’excuser auprès d’eux. Apeurée par la réaction collective des travailleurs, la direction de PSA s’est empressée de céder à toutes leurs demandes et à leur envoyer un mail d’excuses, qu’elle a même consenti à afficher dans l’usine.

Et pour cause : la direction de PSA sait bien qu’elle est la première responsable des manquements à la sécurité des travailleurs : par les baisses d’effectifs, l’augmentation des cadences, la flexibilisation des horaires et la fatigue induite, par la recherche de la moindre économie en refusant de fournir des protections neuves comme le dénonce régulièrement la CGT dans les différentes usines du groupe… le tout conduisant à toujours plus d’accidents du travail, d’arrêts maladies, et jusqu’à des suicides ou tentatives de suicides, comme à PSA Mulhouse ou PSA Charleville-Mézières.

A Saint-Ouen, avec un effectif d’environ 330 travailleurs qui se réduit de jour en jour à peau de chagrin, par les vagues successives de départs « volontaires » sous pression, les départs en retraite non renouvelés, les recrutements par d’autres employeurs au sein même de l’usine… les ouvriers craignent pour le devenir de l’usine et leurs emplois. La direction de PSA, qui refuse de s’engager sur le maintien du site au-delà de 2018, craint que les travailleurs s’organisent et résistent à ses plans. La réaction des caristes face à cette affiche insultante est exemplaire et montre en petit ce que les travailleurs peuvent réussir en grand : riposter collectivement, et faire changer la peur de camp !

Nous relayons ci-dessous le tract de la CGT PSA St Ouen distribué dans l’usine le 3 juillet.


Affiche scandaleuse : Les caristes demandent des excuses et des explications

Une affiche scandaleuse

Une affiche sur la sensibilisation au respect des standards de poste a suscité l’indignation des caristes Logistique en équipe A vendredi dernier. On y voit un âne soulevé par une charrette trop chargée sur une photo prise au Maghreb ! Est-ce que l’âne représente un cariste ? Est-ce que lorsqu’on ne respecte pas un standard, peu importe la cause, on est un âne ?

Alors que tout le monde travaille dans des conditions dégradées : des dalles qui tombent du plafond, des trous dans les sols des pistes, la chaleur, etc., la direction ose comparer des ouvriers avec des ânes !

Le directeur reconnaît une « maladresse ».

Le directeur a répondu à 2 délégués CGT qui lui demandait des explications qu’il s’agissait d’une maladresse ! Mais les caristes n’en sont pas restés là : ils ont demandé avec les délégués CGT à leur RG que le responsable de cette affiche, au service prévention ou à la direction vienne s’expliquer et s’excuser auprès des caristes.

Des excuses de la direction

Devant leur indignation et leur détermination, le RG Logistique a fait retirer immédiatement toutes les affiches et a réuni tous les caristes. Il a présenté ses excuses au nom de la direction. Il a réexpliqué qu’il s’agissait d’une maladresse.

Les caristes veulent comprendre

Les caristes ont pris acte de ses excuses, mais vu que leur RG n’y est pour rien concernant cette affiche, ils ont demandé à voir le responsable, au service prévention ou à la direction, car ils veulent comprendre et l’entendre, lui, donner ses explications. Pourquoi a-t-il trouvé drôle de comparer des caristes qui auraient de mauvaises pratiques avec un âne ?

Et pourquoi une photo du Maghreb pour dénoncer de mauvaises pratiques ? S’il ne s’agit pas de racisme, mais d’une maladresse, qu’il vienne l’expliquer et présenter des excuses directement aux équipes concernées.

Les caristes veulent être respectés. Le travail est déjà difficile comme ça, alors c’est inacceptable de se faire comparer à des animaux. Cela relève de l’insulte. Si ce n’était pas l’intention des responsables de cette affiche, qu’ils assument et s’en expliquent, c’est la moindre des choses.




Mots-clés

PSA   /    Automobile   /    Notre classe