^

Monde

Israël Assassin !

Palestine. Nouvelle offensive meurtrière d’Israël contre le peuple palestinien

Après une incursion israélienne qui a “mal tournée” une nouvelle offensive de l’Etat sioniste contre le peuple palestinien à Gaza a fait huit morts depuis hier.

Crédits photos : (Abed Rahim Khatib / Anadolu Agency / AFP)

Le site d’information numérique Walla proche des milieux de renseignement israéliens, a révélé, que durant la nuit du 11 novembre, un commando militaire israélien a essayé de s’infiltrer dans le territoire gazaouï à l’est de Khan Younés à partir des territoires occupés illégalement par Israël pour soit disant collecter des informations mais, selon les sources palestiniennes, il avait pour mission d’assassiner des leaders du Hamas.

En effet à sa grande surprise ils ont été pris à parti par un contre-commando de la résistance palestinienne qui l’attendait. À peine franchie la frontière, les forces d’élite israéliennes sont tombées dans une embuscade qui, d’après des sources israéliennes a couté la vie à un des commandos sionistes. La presse israélienne affirme qu’aucun de ses militaires n’a été capturé. Information évidemment à vérifier.

Il est évident que la résistance palestinienne se renforce et se dote de nouvelles capacités militaires mais aussi du point de vue de l’information. Cette riposte de la Résistance palestinienne a totalement désarmé les forces d’élite d’Israël lesquelles ont appelé au secours les avions et les drones pour rentrer chez elles. Les drones israéliens eux, s’en sont pris alors aux forces du Hamas, tuant l’un des commandants des Brigades Qassam. « Mais le mal est fait », soulignent les sources israéliennes.

Netanyahou, qui était à la commémoration du 11 novembre à Paris pour menacer l’Iran et le Hezbollah a dû rentrer en catastrophe en Israël.

La question qui hante l’intelligence des milieux militaires et politiques est si le Hamas a infiltré les services secrets israéliens. Sinon comment expliquer l’embuscade tendue aux forces d’élite de l’armée ?

En effet, les combattants de la Résistance palestinienne ont repoussé avec efficacité l’opération commando de l’armée israélienne qui a tourné au fiasco. Le retour de Netanyahou en Israël est très significatif de l’échec qu’a été cette opération et la perspective que celle-ci vient d’ouvrir.

Israël qui a signé une trêve sous médiation égypto-qatarie avec la Résistance, mais qui a bien abusé de ses missiles, pilonnant l’est de Khan Younès par des frappes qui ont provoqué la mort de plusieurs Palestiniens, se permet même d’envahir la bande de Gaza, ce qui est une preuve de plus de leur mépris pour les accords signés.

Selon un communiqué du Hamas qui dénonce une « attaque israélienne lâche », « un groupe de forces spéciales israéliennes ont envahi, dimanche après-midi, l’est de Khan Younès, mais, ils ont été stoppés à trois kilomètres de la ville par les forces du Hamas ». Cela veut dire que les forces palestiniennes disposaient d’informations très précises à propos du groupe de commando israélien qui avait pris soin de se cacher à bord d’un véhicule banalisé déguisé en civil. Le fiasco est d’autant plus grand que les militaires israéliens ont été escortés sur le chemin du retour par les drones et les avions de combat israéliens.

Mais la réponse d’Israël ne s’est pas faite attendre : ceux-ci ont mené une escalade militaire contre Gaza avec le déploiement de chars à la frontière et le bombardement d’installations civiles sur le territoire palestinien.

Au total, 15 Palestiniens ont été tués depuis dimanche soir, vingt personnes ont été blessées par les bombardements contre des cibles de la bande, détruisant quatre infrastructures importantes, notamment l’hôtel Al Amal et le siège de la télévision Al Aqsa.

A une situation déjà insoutenable après des années de blocus (manque d’eau, d’électricité, gaz, denrées alimentaires) s’ajoute cette nouvelle escalade militaire sanglante. Depuis le 30 mars 2018 le peuple palestinien -dans la majorité des jeunes combatifs- résiste à l’armée d’occupation sioniste à la frontière artificielle avec l’Israël. La « Grande marche de retour », organisée pour commémorer la Nackba (exode palestinien de 1948) a fait plus de 160 morts palestiniens par les snipers de l’Etat hébreu, des milliers d’amputés des jambes, une politique consciente d’Israël de mutiler un maximum les palestiniens.

La résistance palestinienne s’intensifie, mais le combat est inégal contre l’une des armées la plus puissante au monde, soutenue par les puissances impérialistes (Les Etats Unis, la France, l’Arabie Saoudite…). Les méthodes de « guérilla » et de négociation du Hamas et des directions bourgeoises laissent désarmé ce peuple qui lutte pour sa libération. Seulement l’entrée en scène de la classe ouvrière de toute la région, pourra mettre à bas l’Etat sioniste d’Israël, et ériger l’union des républiques socialistes du Moyen Orient.




Mots-clés

Israël   /    Palestine   /    Monde