^

Jeunesse

Les universités s’enflamment

Paris 1 Tolbiac bloqué contre la hausse des frais d’inscriptions et la précarité

Ce matin, dès 7h, le centre Pierre Mendès France, « Tolbiac », de l'université Paris 1 - Panthéon Sorbonne, a été bloqué par les étudiants en lutte contre la hausse des frais d’inscription.

7h du matin : entre 100 et 150 étudiants se préparent à bloquer « Tolbiac la rouge » contre la hausse des frais d’inscriptions pour les étudiants étrangers. Dès 7h45, le centre est bloqué et les cours suspendu. Après une assemblée générale hier, lundi 4 décembre, qui a réuni autour de 800 étudiants, le but est « d’élargir le mouvement en permettant à tous ceux qui ont cours de venir en assemblée générale » explique une étudiante. Après le centre Censier de l’université Paris 3, c’est la deuxième faculté à être bloquée contre la politique de destruction de l’université du gouvernement. Au centre des revendications, la gratuité de l’enseignement supérieur, mais aussi l’abrogation de la loi ORE et de Parcoursup.

La précarité est aussi au cœur des discussions des étudiants : hier, les étudiants ont voté de rejoindre les Gilets Jaunes samedi en manifestation. « La précarité, la vie chère, c’est aussi des choses qui nous concernent » explique un militant. « L’État depuis 10 ans met de moins en moins d’argent dans les universités pour faire ensuite payer les gens », ajoute un étudiant. A 11h, une Assemblée Générale aura lieu, pour discuter de la reconduite du blocage, mais aussi des éventuelles convergences avec les autres facs et lieux bloqués.