^

Notre classe

Compte rendu de l'Assemblée générale des personnels BIATOSS

Paris 8. « La rentrée n’aura pas lieu »

Ce jeudi 3 mai, une assemblée générale a réuni 100 personnels BIATOSS à l'Université de Paris 8. Nous reproduisons ci dessous un compte rendu de cette AG .

Ce jeudi 3 mai 2018 a eu lieu une assemblée des BIATOSS (Les personnels bibliothécaires, ingénieurs, administratifs, techniciens, ouvriers, de service et de santé) et des enseignants. Il y avait dans cette assemblée la volonté de faire passer un message simple et précis : les personnels sont dans le mouvement contre la sélection, mais aussi contre une Direction "fantôme", le manque de moyens criant de l’université. Il s’agissait également de lancer une mobilisation interprofessionnelle franche, à la fois solidaire et objectivement liée dans ses revendications à la mise en mouvement des étudiant-e-s. 

Ainsi, un mot d’ordre à moyen-terme semble se dessiner : « la rentrée n’aura pas lieu ». Les conditions actuelles de l’application rendant impossible une rentrée. Il s’agit également d’une volonté politique des personnes mobilisées de rejeter les réformes de l’université en refusant de croire en une rentrée "normale" en septembre et en sabotant les processus de sélection. Continuer le mouvement jusqu’à la rentrée, pour la rentrée : il ne s’agit pas d’une position de principe, mais bien d’anticiper les tensions sociales que parcoursup provoquera à la rentrée (20% des meilleurs étudiant-e-s prendront 80% des places, dès la rentrée !).

Ainsi, plusieurs motions ont été votées allant dans ce sens :

  • Opposition à la loi ORE, parcoursup. Adopté à l’unanimité.
  • Lancement d’une grève dès ce jour des BIATOSS et enseignants. Cette grève implique un refus d’effectuer les tâches administratives, pédagogiques, de passer et corriger des examens. Grève reconductible. Grève éventuellement reconduit à la prochaine AG (9 mai à 10h) Adopté à la majorité.
  • Grève à la rentrée en septembre. Adopté à la majorité. 
  • Non-pénalisation des étudiants pendant la mobilisation ("arrêt de la saisie des notes"). Adopté à l’unanimité. 
  • Refus de toute intervention policière sur l’université. Adopté à l’unanimité.

D’autres motions ont été adoptées : demander plus de moyens pour que l’enseignement supérieur puisse assurer correctement sa mission de service public, demander que recrutement des enseignants et personnels ne soit pas reporté, création d’une commission des personnels, la mise à disposition du matériel de nettoyage pour assurer des conditions d’hygiène correctes dans les bâtiments occupés. 

De leur côté, les étudiant-e-s doivent continuer de lutter contre les partiels ultra-discrétionnaires imposés par leurs enseignant-e-s pro-contrôle-des-connaissance, qui participent de fait à l’actuelle inégalité des modalités de validation sur l’ensemble de notre université, en se justifiant contre les assemblées étudiant-e-s et avec des arguments d’autorité.

Je pense qu’il faut mettre dans la lettre type qu’on va envoyer aux jurys des licences, master et aux professeurs que les personnels refusent que la rentrée est lieu. Je suis très heureux de la décision de faire grève et du déroulement de cette AG qui est très encourageante pour la mobilisation. Cependant, nous regrettons que la proposition que nous avons soumises à l’AG en ce qui concerne la validation n’ait pas été voté. A savoir une validation homogénéisée à tous les étudiants avec 15 améliorable. Cela afin qu’on puisse enfin arrêter de se poser les questions de comment valider, qu’on accorde la validation égale et qu’on passe à autre chose (lutter contre les réformes anti-sociales du gouvernement).




Mots-clés

Plan Etudiants   /    Paris 8   /    Grève   /    Notre classe