^

Notre classe

Plus de 450 universitaires en soutien

Paris Diderot, une doctorante licenciée pour avoir lancé du café froid sur des militants d’extrême-droite

Le contrat doctoral et la mission d'enseignement d'une doctorante et enseignante en sociologie à l'université Paris Diderot vont être rompus à la fin du mois d'octobre. Pour motiver cette décision, la direction de l'université argue d'un fait inscrit dans son casier judiciaire : le jet d'un gobelet de café froid sur des militant.es d'extrême droite. Ce licenciement est immédiatement apparu comme une décision politique aux yeux de la communauté universitaire et d'étudiants de Paris Diderot qui se mobilisent depuis pour sa réintégration.

Licenciée brutalement pour des faits minimes et datés

Ana* ancienne étudiante de Paris 7 en sociologie et actuellement doctorante contractuelle et chargée de TD à l’université Paris Diderot depuis début septembre, a reçu il y a quelques jours, à l’issue de sa période d’essai, une lettre de licenciement. Un licenciement qui lui a été annoncé brutalement le 25 septembre et notifié par lettre officielle le 3 octobre. Il lui a été signifié que son contrat serait rompu avant la fin de la période d’essai en raison de son casier judiciaire.

L’administration peut accéder, si elle le souhaite, au casier judiciaire de ses futurs employés. Pour autant, comme il est expliqué dans la lettre de soutien à Ana, « une mention judiciaire n’implique pas automatiquement l’interdiction de devenir agent public, il s’agit d’une exception qui doit être justifiée », d’autant plus que la vérification du casier aurait dû être faite par l’université avant la signature du contrat. En effet, il suffit de penser aux conséquences pour des personnes ayant déjà répondu de leurs actes devant la justice et, en l’occurrence, d’une telle décision sur l’avenir professionnel de la doctorante.

Dans le cas d’Ana*, le fait jugé "incompatible avec la fonction exercée" date d’une époque où la doctorante était alors étudiante dans une autre université française et avait jeté dans un climat de tension avec des groupes d’extrême droite, un gobelet de café froid sur des militant.es d’extrême droite dans l’enceinte universitaire. Un fait minime, daté et qui plus est réalisé dans un contexte de provocations xénophobes, racistes, sexistes contre elle et d’autres étudiants. Une extrême droite, bien plus agressive qu’un gobelet en plastique, qui n’a aucun problème à s’introduire dans les campus universitaires (comme on l’a vu à Tolbiac, Montpellier…) et qui bénéficie, contrairement à Ana, d’un laxisme en ce qui concerne la justice et les administrations universitaires.

Par ailleurs, comme le précise également la lettre de soutien, la doctorante ne semble pas apparaître comme tellement "dangereuse" à l’université, qui a depuis demandé d’entreprendre des démarches pour effacer la mention judiciaire, avant le 15 octobre, afin de ne pas rompre le contrat. Ce qui d’un point de vue juridique est irréalisable en l’espace de si peu de temps, et dépend entièrement des tribunaux et non de la doctorante.

Face à la décision arbitraire, une mobilisation à l’université

Cette décision brutale, arbitraire, injustifiée à l’égard de la doctorante a immédiatement indigné ses anciens camarades de Master, les enseignants et doctorants de son UFR ainsi que ses étudiants, auxquels elles donnent cours depuis la rentrée. Face au mutisme de l’administration et de la direction dans cette affaire, les syndicats (Snesup et Solidaires étudiant.e.s), les enseignants, les doctorants ainsi que les étudiants ont décidé depuis plus d’une semaine de trouver des moyens de faire pression sur la direction afin d’être entendus (diffusions de tracts, affichages, rassemblements devant le bureau de la présidence et de la directrice des ressources humaines qui a fini par recevoir un doctorant contractuel et un étudiant de licence...).

Les enseignants et doctorants s’inquiètent que de telles méthodes puissent être mises en place à l’université sans que personne ne s’y oppose. Les étudiants eux s’indignent d’une telle décision alors même qu’il manque des professeurs et que de nombreux et nombreuses doctorants et enseignants refusent de la remplacer en solidarité avec Ana. De plus, cette décision s’inscrit dans un contexte où personnels et étudiants voient leurs conditions de travail et d’études se dégrader. Les doctorants sont de plus en plus précaires, les étudiants sélectionnés à l’entrée de l’université et menacés de l’être durant tout leur cursus. Les enseignants en sociologie ont donc déjà déposé un préavis de grève si la situation ne change pas et les étudiants ont prévu de boycotter les cours.

De plus, cette décision n’est pas isolée et s’inscrit dans une logique plus générale de répression des mouvements sociaux (et des personnes impliquées) de ces dernières années. Il suffit de penser au dernier mouvement du printemps 2018 contre la sélection à l’université dont les personnes mobilisées ont été menacées et attaquées violemment dans plusieurs universités par l’extrême droite. Les directions universitaires, en plus de rester silencieuses face à de tels actes, ont également fait le choix, sous ordre du ministère, de mettre fin à la mobilisation, par la force et d’envoyer systématiquement des forces de police réprimer les étudiants mobilisés, comme ce fût le cas à Paris Diderot. Sans parler, des condamnations judiciaires allant jusqu’à de la prison pour des étudiants mobilisés contre la sélection

Cette semaine le contrat d’Ana sera donc rompu. Les personnes mobilisées de l’université travaillent à diffuser l’information pour que l’ensemble des étudiants et de la communauté universitaire soient mis au courant de ce licenciement. Une pétition a d’ailleurs déjà recueillie la signature de plus de 450 universitaires et personnalités en soutien à la doctorante, et des personnels d’autres universités ont également apporté leur soutien à Ana comme Sud Education Paris 1 ainsi que le collectif des précaires de Paris 8, ou encore RUSF.

Une nouvelle assemblée générale est prévue ce mardi 30 octobre à 17h ainsi qu’un rassemblement ce mercredi 31 octobre à midi, jour de la rupture du contrat. Soyons nombreux et nombreuses à nous mobiliser, signer la pétition, médiatiser cette affaire, pour la réintégration d’Ana, et les conditions de travail de l’ensemble des personnels universitaires pour les années à venir.

Une page Facebook de soutien a été crée ainsi qu’une cagnotte en ligne pour aider Ana à payer les frais judiciaires qu’elle a du engager pour l’effacement de son casier et contester la décision de rupture du contrat au tribunal administratif.

*Le nom a été modifié pour des raisons d’anonymat

Les premiers signataires de la tribune :

Sarah Abdelnour, sociologue, IRISSO/Dauphine
Erika Abrams, traductrice, Paris
Sébastien Abramson, chimiste, Laboratoire PHENIX, Sorbonne Université
Élise Abassade, histoire, Paris 8 / La Manouba (Tunis)
Catherine Achin, politiste, Université Paris-Dauphine
Thomas Alam, politiste, CERAPS-Université de Lille
Pierre Alayrac, doctorant en sociologie, EHESS
Bengie Alcimé, doctorant, LCSP, Université Paris Diderot
Annabelle Allouch, sociologue, UPJV
Camille Al Dabaghy, CNE EHESS
David Ambrosetti, CNRS / Sciences Po Bordeaux
Nassîla Amode, doctorante, URMIS, Université Paris Diderot
Thomas Amossé, sociologie, Cnam, Lise - CEET
Bruno Andreotti, Université Paris Diderot
Armelle Andro, démographe, Paris 1
Philippe Anson, Secrétaire CGT FERC Sup Toulouse INP
Kali Argyriadis, IRD, URMIS
Jean-Paul Aubert, maître de conférence retraité de l’Université Paris 8
Joël Augros, Cinéma, Bordeaux Montaigne
Christian Azaïs, sociologue, LISE/CNAM
Ludivine Bantigny, maîtresse de conférences en histoire, Université de Rouen
Lysistrata Médée Prométhéa Barbière, Lettres Modernes, LEGS, UMR 8238 - Université Paris VIII/CNRS
Laura Barbier, doctorante en sociologie, Cermes3, Université Paris Descartes
Adélaïde Bargeau, Docteure en science politique, SAGE, Université de Strasbourg
Jean-Yves Bart, traducteur, MISHA, Université de Strasbourg
Michel Barthélémy, sociologue, CNRS, Paris
Christian Baudelot, sociologue, CNRS
Florie Bavard, doctorante, URMIS, Université Paris Diderot
Loïs Bastide, MCF en sociologie, Université de la Polynésie Française
Jérôme Beauchez, professeur de sociologie, Université de Strasbourg
Eric Beaumatin, Professeur de linguistique hispanique, Sorbonne-Nouvelle
Maxime Behar , doctorant en Sociologie, SAGE, Université de Strasbourg
Marie-Pascale Behra (saenes), co-secrétaire CGT FERC Sup UFC
Emma Ben Abdallah, juriste, CERCRID, l’université
Yazid Ben Hounet, anthropologue, CNRS, Collège de France, EHESS
Anne E. Berger, Littérature, LEGS, Paris 8 et Nanterre
Pierre Berges professeur certifié de français retraité Carcassonne
Laure Bereni, sociologue, CMH, CNRS
Sandrine Berroir, géographe, Université Paris Diderot
Julien Boyer, philosophie, Paris 7
Julien Browaeys, Université Paris Diderot
Jean Christian Bernède, physicien, MOLTECH-Anjou
Alexandre Berthe, économiste, Université Paris Diderot
Vincent Berthelier, doctorant, Sorbonne Université
Irène Berthonnet, économiste, Université Paris Diderot
Anne Bessette, Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle, Centre de Recherches sur les liens sociaux (CERLIS)
Chloé Biaggi, sociologue, ENS, Rennes
Jacques Bidet, émérite, philosophie, Paris-Nanterre
Emilie Biland, politiste et sociologue, ARENES, Université Rennes 2
Sirma Bilge, Professeure titulaire, Université de Montréal
Marine Bismuth, doctorante en sociologie, Urmis, Université Paris Diderot
Philippe Blanchet, sciences du langage, PREFICS, Université Rennes 2
Romuald Bodin, sociologue, Poitiers
Julien Boelaert, politiste, CERAPS, Lille
Capucine Boidin, anthropologue, Paris 3
Fabrice Boissier, doctorant en informatique, CRI, Université Paris 1
Carine Boiteau , mcf, université paris descartes
Rachele Borghi MCF Géographie, Sorbonne Université
Anne Bory, sociologue, Clersé, Lille
Antoine Boulangé - PRAG SVT - Espé Paris - Sorbonne Université - FERC Sup CGT
Hassan Bouljroufi, Assistant ingénieur Électronicien, ISTIA - Direction de la Recherche - LARIS
Sam Bourcier sociologue Lille
Jeanne Bouyat, science politique, IEP Paris
Constantin Brissaud, SAGE, Strasbourg
Claire-Akiko Brisset, professeure ordinaire, Université de Genève
Anne-Christine Bronner, géographe, SAGE CNRS-Université de Strasbourg
Maryse Bresson, sociologue, UVSQ
Philippe Brunet, sociologue, LISIS, UPEM
Nicolas Brusadelli, sociologue, CURAPP-ESS, UPJV
Noëlle Burgi, politiste, CESSP/CNRS
Alice Canabate, sociologue, LCSP, Paris VII
Coline Cardi, sociologue, CRESPPA, Paris 8
Marine Carrère, épistémologue, Nantes
Sarah Carton de Grammont, anthropologue, LESC, Nanterre
Nicolas Cauchi-Duval, Démographe, SAGE, Université de Strasbourg
Hélène Caune, science politique, PACTE, Grenoble
Catherine Cauwet, médecin
Sylvain Celle, doctorant en économie, Clersé, U Lille
Melaine Cervera, sociologue, 2L2S, Université de Lorraine
Jacqueline Ceyte retraitée PRCF Paris 3
Marie-Claude Charles, retraitée, adjoint administratif à l’Université de Franche-Comté
Olivia Chambard, sociologue, CEET (CNAM)/ CMH (EHESS)
Alice de Charentenay, littérature française, Paris 1
Marie Charvet, sociologue, Université de Nantes
Cléo Chassonnery-Zaïgouche, économiste, Université de Lausanne
Frédéric Chateigner, politiste, CITERES, Tours
Benjamin Chevalier, PRAG en Sciences Sociales, Université de Strasbourg
Clara Chevalier, doctorante en histoire, EHESS
Eric Cheynis, sociologue, Mulhouse
Elise Chièze-Wattinne, sociologie de la culture
Anaïs Choulet, philosophe
Patrick Cingolani, sociologue, LCSP, Paris Diderot
Étienne Ciapin ,sociologue, Université Grenoble Alpes
Isabelle Clair, sociologue, CNRS, Paris
Mona Claro, sociologue, EHESS/ Ined, Paris
Anne Clerval, géographe, ACP, UPEM
Chloé Constant, sociologue, Faculté Latinoaméricaine de Sciences Sociales (Flacso, México)
Nicolas Contant, Master Pro DEMC (cinéma documentaire) de Paris 7
Philippe Corcuff, MCF science politique, IEP de Lyon
Paul Cormier, politiste, Centre Emile Durkheim / Sciences Po Bordeaux
Rafaël Cos, politiste, CERAPS, Université de Lille
Claire Cossée, sociologue, LIRTES, UPEC
Christel Coton, sociologue, Paris 1
Annie Couëdel, MCF honoraire, sciences de l’éducation, Paris 8
Emilie Counil, épidémiologiste, Ined, Paris
Marie-Paule Couto, maîtresse de conférence, Paris 8
Marie Cuillerai, Philosophe, LCSP, Université Paris Diderot
Alexis Cukier, philosophe, MAPP, Université de Poitiers
Pablo Cussac, CEE de Sciences Po,
Jean-Baptiste Dagorn, doctorant en anthropologie, URMIS, Paris 7
Aymane Dahane, doctorant ea 1342 ( université de strasbourg)
Aurélie Damamme, sociologue, CRESPPA, Paris 8
Olivier Daniel, LEGS, Paris 8
Félix Danos, Élu doctorant à la Commission Recherche, Université Paris-Descartes et au conseil du laboratoire CERLIS
Christophe Darmangeat, économiste, LADYSS, Paris Diderot
Corinne Davault, sociologue, Paris 8
Beatrice David, anthropologue, LEGS, Université Paris-8
Sacha Davidson, physicien, LUPM, Montpellier
Sonia Dayan-Herzbrun, sociologue.
Marielle Debos, politiste, Université Paris Nanterre
Sébastien Delarre, Sociologue, Clersé, Université de Lille
Gwenaël Delaval, informatique, Lig, Université Grenoble Alpes
Marie-Aude Depuiset, IGR, Université de Lille
Fabien Desage, sociologue
Pascal Descamps, astronome, Observatoire de Paris
Sophie Desrosiers, EHESS
Blandine Destremau, sociologue, CNRS, EHESS, Paris
Fabrice Dhume, sociologue, URMIS, Université Paris Diderot
Simone Di Cecco, doctorant Urmis, Université Paris Diderot
Lucia Direnberger, sociologue, CMH, CNRS
Géraldine Djament, MCF, faculté de géographie, université de Strasbourg, UMR SAGE
David Doat, philosophe, Université Catholique de Lille
Claire Donnet, chercheuse postdoc, Université de Strasbourg, UMR SAGE
Angeline Dorzil, EHESS
Benjamin Dromard, Vrije Universiteit Amsterdam
Antonin Dubois, doctorant, EHESS
Pascale Dubus, historiennne de l’art, Université Paris 1
Zoë Dubus, historienne, TELEMMe - AMU - CNRS
Alexis Duchesne, MCF, IEMN, Université de Lille
Claire Ducournau, MCF, RIRRA21, Paul-Valéry Montpellier 3
Marie-Anne Dujarier, sociologue, Paris 7
Jean-François Dupeyron, Université de Bordeaux
Corentin Durand, Sociologue, CMH, EHESS
Valère Durant, Paris 8
Henri Eckert, sociologue
Layla El Mossadeq, doctorante en biologie, Université Paris Diderot
Didier Epsztajn, animateur du blog : "entre les lignes entre les mots"
Eva Deront, PACTE, Université Grenoble Alpes
Jean Esterle, Mathématiques, IMB, UMR 5251, Université de Bordeaux
Nathalie Ethuin, politiste, Université de Lille
Stefano Evangelisti, Chimie Physique, Laboratoire de Chimie et Physique Quantique, Université de Toulouse III - Paul Sabatier
Kévin Eybert, doctorant à Paris-VII en sociologie et philosophie politique
Anne Eydoux, économiste, Lise-CNRS et CEET, CNAM
Corine Eyraud, sociologue, AMU
Judith Ezekiel, professor emerita Wright State University
Jules Falquet, sociologue, LCSP, Université Paris Diderot
Eric Fassin, Paris 8
Alexandre Faure, EHES
Brigitte Fichet, sociologue, Université de Strasbourg
Anders Fjeld, philosophe, LCSP, Paris 7, CriDIS, Université Catholique de Louvain
Hélène Fleckinger, cinéma, Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis
Laurent Fleury, Professeur des Universités, Paris Diderot
Artemisa Flores Espinola, sociologue, CRESPPA, Paris 8
Camille Foubert, doctorante en sociologie, IRIS, EHESS
Jean-Louis Fournel, PR Université Paris 8, historien de la pensée politique italienne
Clément Fradin, université de Nantes
Camille François, sociologue, CESSP, Paris 1
Simon Frey, doctorant, URMIS, Paris Dider
Hervé Frezza-Buet, Enseignant-Chercheur à CentraleSupélec
Nour Fredj, doctorante, Urmis, Paris Diderot
Bernard Friot, sociologue, université Paris Nanterre
Muriel Froment-Meurice, géographe, LAVUE, Université Paris-Nanterre
Elodie Gagneux, Doctorante, CEREP, URCA.
Laurent Gardin, Université polytechnique des Hauts de France.
Franck Gaudichaud, politiste, ILCEA4, Université Grenoble Alpes
Jean-Luc Gautero, directeur du Département de Philosophie, Université de Nice Sophia Antipolis
Cyprien Gay, physicien, CNRS, Université Paris Diderot
Vincent Gay, sociologue, LCSP, Université Paris Diderot
Kevin Geay, Université Paris-Dauphine/PSL
Marie Laure Geoffray, politiste, IHEAL-CREDA, Paris 3
Mélina Germes, Géographe, CNRS PASSAGES
Pierre Gilbert, sociologue, CRESPPA, Paris 8
Lucile Girard, sociologue, Université de Bourgogne
Violaine Girard, sociologie, dysolab, université de Rouen
Dominique Glaymann, sociologue, université d’Evry, Prais-Saclay
Sibylle Gollac, sociologue, CRESPPA, CNRS
Aurélie Gonnet, sociologue, LISE-CNAM, CNRS
Josua Gräbener, science politique, Formateur - La Chôm’hier ASBL (Laeken)
Nils Graber, doctorant en anthropologie, Cermes 3/EHESS, ATER au DHVS/SAGE, université de Strasbourg
François Granier Chercheur associé sociologue CNAM/LISE :
Fabien Granjon, Paris 8
Paul Grassin, Science Politique, Paris 1-CESSP
Mathieu Grégoire, Sociologue, Université Paris Nanterre, IDHES
Georges Grekos, mathématiques, ICJ, Universite de Saint-Etienne
Pauline Grimaud, doctorante en sociologie, CSO, Sciences Po.
Nicolas Grimault, Acousticien CNRS, Lyon.
Miriam Grossi - Université Fédérale de Santa Catarina, Brésil
Eric Guerassimoff, historien, Université Paris Diderot
Fabrice Guilbaud, sociologue, Université de Picardie Jules Verne, Amiens
Jacques Guilbert, IE, Université de Pau et des Pays de l’Adour
Pascal Guibert, Université de Nantes, CREN, Département de Sciences de l’éducation
Françoise Guillemaut, sociologue, Université Toulouse Jean Jaures
Fabien Guillot, géographe, IDEES, Caen
Valérie Guiraudon, Lettres modernes, POET/SEE, université Paris Diderot
Amélie Grysole, sociologue
Stéphane Haber, philosophe, Université Paris Nanterre
Michel Habib, Informaticien, Université Paris Diderot
Malika Hamidi, sociologue, EHESS
Karim Hammou, sociologue, CRESPPA, Paris 8
Claire Hancock, Université Paris-Est Créteil
Marie-Elisabeth Handman, anthropologue, EHESS, Paris
Samuel Hayat, politiste, CERAPS, Lille
Vincent Heimendinger, sociologie, IDHES, ENS Paris-Saclay
Jacqueline Heinen, sociologue, Printemps, UVSQ
Matthieu, Hély, sociologue, Printemps, UVSQ
Joël Henry, biologiste, BOREA, Caen
Odile Henry, sociologue, Paris 8
Joël Henry, biologiste, BOREA, Caen
Jean-Philippe Heurtin, politiste, Université de Strasbourg
Manon HIM-AQUILLI, sciences du langage, Université Picardie Jules Vernes
Helena Hirata, sociologue émérite (CRESPPA-GTM/CNRS)
Anne Hugon, historienne, IMAF/Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Rachid Id Yassine, sociologue, Maître de conférences, UGB
Ruggero Iori, sociologue, Paris 5
Isabelle Jabiot, LISST-CAS
Lionel Jacquot, Sociologue, université de Lorraine, 2L2S
Nicolas Jaoul, anthropologue (CNRS/IRIS)
Julie Jarty, Sociologue, CERTOP - Toulouse Jean Jaurès Le Mirail
Arthur Jatteau, économiste et sociologue, Clersé, Lille
Hélène Jeanmougin, sociologue, LAMES, Aix-en-Provence
Fanny Jedlicki, sociologue, IDEES, Le Havre
Annie Jouan, retraitée, Ministère de l’Interieur
Nicolas Jounin, sociologue
François Jouve, mathématiques, Université Paris Diderot
Morgane Jouvenet, sociologue, CNRS
Hannes Käckmeister, doctorant, SAGE, Université de Strasbourg
Samira Kahoul
Wiebke Keim, sociologue, CNRS/SAGE
Azadeh Kian, sociologue PR Université Paris Diderot
Jiyoung Kim, sociologue, IDHE.S., Nanterre
Sandrine Knobé, sociologue, Université de Strasbourg
Michel Koebel, sociologue, Université de Strasbourg
Baptiste Kotras, LISIS, UPEC
Cannelle Labuthie, doctorante, URMIS, Université Paris Diderot
Annie Lacroix-Riz, historienne
Geoffroy de Lagasnerie, sociologue
Rose-Marie Lagrave, sociologue, EHESS, Paris
Michel Lallement, sociologue, Cnam, Paris
Nicolas Lamic, Université des Antilles
Jérôme Lamy, CNRS, CERTOP - UT2J
Yvon Lamy, pr. émérite de sociologie, U. Limoges
Camille Lancelevée, sociologue, CSO, Sciences Po, Paris
Silyane Larcher, politiste, CNRS-URMIS
Françoise F. Laot, socio-historienne, Université de Reims Champagne-Ardenne
Sophie Large, littérature hispano-américaine, Université de Tours
Xavier de Larminat, politiste, CUREJ, Université de Rouen
François Laroussinie, UFR informatique, Université Paris Diderot
Éric Laugerotte, informatique, GR²IF, Université de Rouen
Sandra Laugier, Professeure de philosophie, Université Paris Panthéon Sorbonne
Manon Laurent, sociologue et science politiste, CESSMA, Université Paris Diderot et Concordia University (Montréal)
Marion Le Coadic, docteure en biologie et interne en médecine Université Paris 5
Olivier Le Cour Grandmaison, université Paris-Saclay Evry-Val-d’Essonne
Amélie Le Renard, sociologue, chargée de recherche CNRS, CMH
Frédérique Leblanc, sociologue, CRESPPA, Paris Nanterre
Vincent Lebrou, politiste, SAGE, Université de Strasbourg
Eric Lecerf, philosophe, Paris 8
Sophie Lecostey, économiste, Caen
Victor Lefèvre, philosophie, IHPST, Paris 1
Caroline Lehni, angliciste, UMR SAGE, Sciences Po Strasbourg / Université de Strasbourg
Martine Leibovici, philosophe, université Paris Diderot, LCSP
Denis Lemercier, psychologue, université de Caen
Benoît Leroux, sociologue, GRESCO, Université de Poitiers
Antoine Lévêque, science politique, Triangle, IEP de Lyon
Simon Lévy, Lyon 2
Marie Lesclingand, Démographe, Université Nice Sophia-Antipolis, URMIS
Béatrice L’Haridon, sinologue, Université Paris Diderot
Michalis Lianos, PRU, Rouen
Wilfried Lignier, sociologue, CESSP, CNRS
Kolja Lindner, politiste, EA 1577, Paris 8
Cédric Lomba, sociologue, CRESPPA, CNRS
Rémi Lombardi, Histoire, Aix-Marseille
Olivier Long, MCF arts plastiques, Université Paris 1, Panthéon Sorbonne.
Sophie Louey, politiste, CURAPP-ESS, UPJV
Camille Louis, dramaturge et philosophe, Université Paris Diderot
Julien Louis, doctorant en science politique, SAGE, Université de Strasbourg
Valérie Lowit, IGE, Université Paris Diderot
Armelle Mabon, historienne ; Université Bretagne Sud
Marion Magnan, urbaniste, Sorbonne Universté
Yann Mairesse, physicien, CELIA Bordeaux, CNRS
Anne Marchand, sociologie, Giscop93, Université Paris 13
Audrey Marcillat, sociologue, IRIS, EHESS
Luis Martínez Andrade, sociologue, Collège d’études mondiales/ FMSH
Américo Mariani, sociologue, LISST-Cers, Toulouse 2
Morgane Maridet, Conseillère pédagogique, Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle
Audrey Mariette, science politique-sociologie, CRESPPA-CSU, Université Paris 8 Saint-Denis
Karine Marot, géographie, UPEM
Pascal Martin, sociologue, CESSP, Paris 1
Lilian Mathieu (DR CNRS)
Marion Maudet, sociologue, Ined, EHESS
Tatiana Medvedeva, doctorante Urmis, Paris Diderot
Thibaut Menoux, sociologue, CENS, Université de Nantes
Denis Merklen, sociologue, Université Sorbonne Nouvelle
Bernard Mezzadri, anthropologue, Avignon
Aurélia Michel, Histoire, CESSMA, Université Paris Diderot
Johann Michel, Université de Poitiers
Ludovic Mignot, informatique, GR²IF, ROuen
Christophe Mileschi, professeur, université Paris Nanterre
Anne-Charlotte Millepied, doctorante, Iris, EHESS, Université de Genève
Estelle Miramond, Sociologue, LCSP, Université Paris Diderot
Alban Mocquin, sociologue, l’Université Paris-Descartes
Vincent Moeneclaey, sociologue, Université de Saint-Quentin-en-Yvelines
Adèle Momméja, sociologue, CESSP, CNRS
Sylvie Monchatre, sociologue, Centre Max Weber, Université Lumière Lyon 2
Mathilde Mondon-Navazo, sociologue, LCSP, Université Paris Diderot
Diego Lobo Montoya, doctorant, Université Paris Diderot
Prune de Montvalon, Sociologue, URMIS
Pearl Morey, sociologue, Iris & Cermes 3, EHESS
Alain Morice, anthropologue, Directeur de recherche émérite, URMIS, CNRS/Paris 7
Malo Morvan, Rennes 2
Aurore Mottet, ATER, Université de Nice
Marie Mourad, sociologue, CSO
Aurore Mréjen, philosophe, LCSP, Université Paris Diderot
Laurence H. Mullaly, hispaniste Université Bordeaux Montaigne
Numa Murard, sociologue, LCSP, Université Paris Diderot
Véronique Nahoum-Grappe LDH-EHESS
Lara Neves Soares, sciences du langage, Paris 5
Frédéric Neyrat, sociologue, Université de Rouen
Frédéric Nicolas, sociologue, Université de Bourgogne
Hélène Nicolas, anthropologue, LEGS, Paris 8
Guillaume Noblet, Université Paris 1
Brice Nocenti, doctorant en sociologie, LCSP, Université Paris Diderot
Myriam Normand, Mathématiques Appliquées et Application des Mathématiques, SAINBIOSE, Université de Saint-Etienne
Mariline Novello professeur d’anglais Bram
Julien O’Miel, sociologue, Lille 2
Alexandra Oeser, sociologue, ISP, Université Paris-Nanterre
Sophie Orange, Sociologue, CENS, Université de Nantes
Laurent Orgogozo, Sciences de la Terre, Géosciences Environnement Toulouse UMR 5563, Université Paul Sabatier - Toulouse III
Julie Pagis, sociologue, IRIS, EHESS
Pierre Parent, mathématiques, IMB, Université de Bordeaux
Paul Pasquali, sociologue, CURAPP-ESS, CNRS-UPJV, Amiens
Nathalie Pavec, LLCER anglais, Université de Franche-Comté
Anthony Pecqueux, sociologue, CRESSON
Marc Pegon, doctorant Université Paris Diderot
Anne Pellissier Fall, sciences de l’éducation, Cirnef, université Caen-Normandie
Bastien Pereira Besteiro, sociologue, Université Lyon 2
Marc Perrenoud, sociologue, Université de Lausanne
Gwenaëlle Perrier, politiste, université Paris 13
Ana Perrin-Heredia, sociologue, CURAPP-ESS
Nathalie Peyrebonne, espagnol, Paris 3
Lilian Pichot, sociologue, STAPS, université de Strasbourg
Marie Piessat, géographie, EVS, Lyon 3
Louise Piguet, Lettres modernes Paris 3
Samuel Pinaud, sociologue, IRISSO, Paris Dauphine
Nicolas Pinet, sociologue, LCSP, Université Paris Diderot
Pierre Pistre, géographe, Université Paris Diderot
Sebastián Pizarro Erazo, doctorant, LISE, Cnam/CNRS
François Ploton-Nicollet, Langue et littérature, Ecole nationale des chartes
Christel Poher, membre de la FERC
Jean Polet, professeur émérite, Université Paris 1
Raphael Porteilla, politiste, Université de Bourgogne
Joel Pothier, maitre de conférence en bioinformatique, Sorbonne Université
Sebastien Poulain, SIC, Mica, Bordeaux Montaigne
Giovanni Prete, Sociogologue
Jean-Luc Primon, sociologue, MCF, URMIS, Université Nice Sophia Antipolis
Romain Pudal, sociologue, CNRS
Lucile Quéré, sociologue, CEG, Université de Lausanne
Olivier Quéré, politiste, Université Haute Alsace
Lissell Quiroz-Pérez, Université de Rouen
Aude Rabaud, sociologue, URMIS, Université Paris Diderot
Cécile Rabot, sociologue, Nanterre
Aurélie Racioppi, Doctorante en sociologie, Urmis
Candy Racioppi, professeur des écoles, Lorient
Juliette Rennes, sociologue, EHESS
Lucas Restrepo, juriste, LCSP, Université Paris Diderot
Sophie Rétif, sociologue, IDHE.S, Université Paris Nanterre
François Reyssat, sociologue, LCSP, Université Paris Diderot
Marie-Orange Rivé-Lasan, historienne, UMR CCJ, Université Paris Diderot
Jean Rivière, Géographe, UMR ESO, Univ de Nantes
Carlo Rizzo, Physique, Laboratoire National Champs Magnétiques Intenses, Université Toulouse III - Paul Sabatier
Edouard Robin, sociologue, LCSP, Université Paris Diderot
Jacques Rodriguez, sociologue, Lille
Soledad Rojas, CONICET / ICA-FFyL-UBA
Mariana Rojas Mora, doctorante en sociologie et genre LCSP - CEDREF, Université Paris Diderot
Vicente Romero, Historien, Département d’espagnol de P8
Christine Roquet, danse, Musidanse, Paris 8
Olivier Roueff, sociologue, CRESPPA, CNRS
Frédéric Roux, sociologue, SPH, Université de Bordeaux
Alexis Roy, anthropologue, IMAF, CNRS/Paris 1
Victoria Sachsé, doctorante, Dyname, Université de Strasbourg
Marianne Saddier, politiste, CESSP, Paris 1
Mahdis Sadeghipouya, étude de genre et sexualité, l’Université Paris 8
Hedi Saidi, Historien
Ivan Sainsauleu, sociologue, Clersé, Lille
Monique de Saint Martin, sociologue, IRIS, EHESS, Paris
Régis Salado, littérature comparée, Université Paris Diderot
Claire Salem, doctorant
Grégory Sallse, sociologue, CLERSÉ, Lille
Catherine Samary, Economiste, retraitée de l’Université Paris Dauphine
Michel Savaric, maître de conférences, études anglophones, Université de Franche-Comté
Camille Schmoll, géographe, Géographie-cités, Université Paris Diderot
Christophe Schnitzler MCF strasbourg
Constance Schuller sociologue iris
Marta Segarra, Laboratoire d’Études de genre et de sexualité-LEGS, CNRS
Djaouida Séhili, sociologue, CMW, Université Lyon 2
Nicolas Sembel, sociologue, AMU
Julien Serreau, physicien MCF, Université Paris Diderot
Ariel Sevilla, sociologue, CEREP, Reims
Yasmine Siblot, sociologue, CRESPPA, Paris 8
Daniel Sidobre, roboticien, Université Toulouse III Paul Sabatier
Guillaume Silhol, science politique, CHERPA (EA4261), IEP d’Aix-en-Provence
Jérémy Sinigaglia, sociologue, IEP Strasbourg
Sabrina Sinigaglia-Amadio, Sociologue, 2L2S, Université de Lorraine
Vivien Soldé, doctorant en sociologie, CEREP, Université de Reims Champagne-Ardenne
Marie Sonnette, sociologue, ESO, Angers
Eric Soriano, politiste, CRESPPA, Montpellier 3
Sylvain Souchaud, géographe, URMIS, IRD
Charles Soulié, sociologue, Paris 8
Fatou Sow, Sociologue, CNRS/Paris Diderot, Sénégal
Amandine Spire, Maître de conférences en géographie, université Paris Diderot
Yacine Tajri, doctorant, l’université de Strasbourg, ATER à l’UPEM
Mariela M. Tala, sociologie, Ehess
Philippe Tancelin, Paris 8
Cyprien Tasset, sociologue, LCSP, Université Paris Diderot
Romain Telliez, historien, Université Sorbonne-Université
Orianne Tercerie, science politique, université Paris 1
Camille Ternier, philosophie, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Adrien Thibault, ATER en science politique, Strasbourg / Paris-Dauphine
Sylvie Tissot, sociologue, CRESPPA, Paris 8
Floriane Lutrat, doctorante, EA 1342, Université de Strasbourg
Jérôme Tournadre, politiste, ISP/CNRS
Jamal Traore , Doctorant
Josselin Tricou, politiste, LEGS, Paris 8
Maryse Tripier, sociologue, Professeure émérite, URMIS, Université Paris Diderot
Carole Tuchszirer, économiste, Cnam Lise Ceet
Kevin Vacher, doctorant en science politique, Univ Paris 8 / CRESPPA-CSU
Joëlle Vailly, sociologue, CNRS
François Valegeas, urbaniste, ART-Dev, Université Paul-Valéry Montpellier 3
Jérôme Valluy, sc.info-com, Univ. Panthéon-Sorbonne - Paris 1
Patrick Vassort, sociologue, Université Caen-Normandie
Mélanie Vay, CESSP, Université Paris Panthéon-Sorbonne
Pauline Vermeren, philosophe, Paris 7 - Paris 8
Daniel Veron, sociologue, IDHES-Nanterre, CEET-CNAM
Dominique Vidal, sociologue, URMIS, Université Paris Diderot
Sandrine Vieillard, Psychologie Cognitive, Université Paris Nanterre
Fanny Vincent, sociologue, IRISSO/Dauphine
Luc Vincenti, Professeur des Universités
Claire Vincent-Mory, Sociologue, Sophiapol, Université Paris Nanterre
Emilie Viney, Géographie, Sorbonne Université
Bruno Vivicorsi, psychologue, CRFDP, Université de Rouen
Christiane Vollaire, philosophe
Anne Catherine Wagner, Université Paris 1, cessp
Hugo Wajnsztok, sociologue, IRIS, EHESS
Dror Warschawski, biophysicien, CNRS/Université Paris Diderot
Charlotte Watelet, anthropologue, EHESS
Laurent Willemez, sociologue, UVSQ
Wilsot Louis, doctorant, LCSP, Paris Diderot
Sylvie Wolf, ITRF, Sorbonne Université
Juan Pablo Yáñez, LCSP, Paris 7
Esmeray Yogun, chercheuse, Paris Cnam
Emeline ZOUGBEDE, sociologue, CERLIS, Paris Descartes
Zacharias Zoubir, philosophie, Sophiapol (EA 3932), Université Paris Nanterre




Mots-clés

Université   /    Extrême-droite   /    Répression   /    Notre classe