^

Politique

#POUTOU2017

Paris. Grand Meeting de Philippe Poutou ce mercredi : 6 bonnes raisons d’y aller !

Ce mercredi, aux Docks d’Aubervilliers, Philippe Poutou tiendra le principal meeting de sa campagne, avec 3500 personnes attendues, quelques jours seulement avant le premier tour. Et voilà six bonnes raisons d’aller voir le candidat anticapitaliste.

  • 1. Parce que c’est le seul candidat ouvrier et anticapitaliste de ces élections

Philippe Poutou n’est pas un politicien professionnel, il travaille à l’usine de Ford Blanquefort. Contrairement à la plupart des autres candidats, il connait la réalité quotidienne que connaissent des millions de travailleurs, la majorité de la population : le travail usant, les fins de mois difficiles, la peur du chômage. Ces derniers temps, lui et ses collègues étaient même en grève pour empêcher le plan de licenciement que voudrait faire passer la direction de Ford pour maximiser ses profits. Aller voir Philippe Poutou, c’est donner le signal qu’un ouvrier a bien le droit de se présenter aux élections présidentielles, que face à cette caste politicienne, nous voulons nous représenter nous-même.

  • 2. Pour le soutenir face aux attaques des médias

Soutenir le droit de Philippe Poutou à se présenter à ces élections est d’autant plus important que celui-ci a été l’objet d’attaques virulentes et répétées de la part de la classe politique et médiatique dominantes. Le mépris répété sur les plateaux télé, les commentaires désobligeants sur sa tenue, sa manière de parler, l’inégale répartition du temps de parole : Poutou est loin d’avoir été traité comme un candidat comme les autres. Un ouvrier sur les plateaux télé, qui dit « tout haut ce que beaucoup pensent tout bas », ça exaspère et ça se voit. Pour soutenir le candidat ouvrier face aux attaques des médias, la meilleure manière est encore de se rendre à son meeting.

  • 3. Pour refuser le chômage, la misère et la précarité

L’une des questions principales de ces présidentielles aura assurément été la question du chômage de masse qui ne fait qu’augmenter. Dans cette situation, la solution proposée par Philippe Poutou est la seule qui apporte une réponse crédible. Quand les grands patrons accumulent toujours plus de richesses, il faut leur interdire de licencier et imposer le partage du temps de travail disponible entre toutes et tous pour mettre fin à tout chômage. Plus généralement, Poutou pose à travers sa candidature la question de la propriété des moyens de production pour « empêcher les capitalistes de nuire » et de continuer à s’enrichir sans fin sur le produit de notre travail.

  • 4. Pour un internationalisme vivant face aux idées réactionnaires

Lors de ces élections, le climat a été particulièrement nauséabond et l’attentat déjoué ce mardi ne va pas arranger les choses. Le racisme, le patriotisme et la xénophobie sont omniprésents dans la bouche des principaux candidats. Ils sont bien souvent présentés comme une fatalité, le seul choix possible ou encore l’expression des idées du « bas peuple ». A travers sa candidature ouvrière, Poutou rappelle que « la seule frontière qui existent, c’est bien celle qui divise les exploiteurs et les exploités ». A l’image de la lutte du peuple guyanais, dans cette colonie française, contre la misère, que Poutou met en avant comme un « exemple » de résistance des travailleurs face à l’exploitation et à l’impérialisme français.

  • 5. Pour préparer les affrontements à venir

Ce n’est pas un scoop, Philippe Poutou ne gagnera pas les élections présidentielles. Mais face à la pression du « vote utile », en faveur de Macron ou de Mélenchon, Poutou rappelle que les promesses électorales de la gauche institutionnelle n’ont jamais été tenues ces dernières décennies et que la question clé, c’est le rapport de forces qu’il va falloir construire face aux capitalistes. A travers sa candidature, le candidat du NPA souhaite présenter un programme de combat pour relever la tête et nous battre ensemble après les élections. Une forte affluence dans les meetings du candidat anticapitaliste (et un score électoral important) est la meilleure manière de montrer aux classes dominantes et au prochain gouvernement que nous sommes prêts pour les affrontements à venir.

  • 6. Pour fêter la fin de la campagne en musique

Au mois de mars, la candidature de Philippe Poutou était loin d’être acquise et le sésame des 500 parrainages a été obtenu d’une courte tête au terme d’un long combat contre ce système antidémocratique. Un mois plus tard, il est clair que les efforts investis valaient la peine. Poutou est devenu une personnalité médiatique après son intervention contre Fillon et Le Pen, tous ses meetings font le plein. Le meeting d’Aubervilliers sera la dernière et la plus grosse échéance de la campagne. Ce sera l’occasion de fêter la fin de cette campagne épuisante en échangeant un verre devant le concert des « Motivés » qui aura lieu juste après.

Soyons nombreuses et nombreux ce mercredi 19 avril à 20h aux Docks Pullman à Aubervilliers pour écouter le candidat anticapitaliste.

Pour plus d’infos, le lien de l’évènement Facebook :

https://www.facebook.com/events/235780046894586/?fref=ts




Mots-clés

#Poutou2017   /    Présidentielles 2017   /    Politique