^

Politique

Déclaration de Philippe Poutou

Parrainages pour la présidentielle : à quoi joue le Conseil constitutionnel ?

Alors que les militants du NPA continuent de sillonner les routes pour arracher une à une les dernières signatures qui me permettront j’espère d’être candidat à l’élection présidentielle, le Conseil constitutionnel continue d’éviter de répondre à certaines de nos interrogations quant à l’acheminement des parrainages.

En effet, alors que nous essayons de trouver tous les moyens possibles pour que les parrainages arrivent au Conseil constitutionnel avant le vendredi 17 mars à 18h, nous venons d’apprendre que le Conseil constitutionnel ne sait pas s’il acceptera les livraisons par coursier.

En d’autres termes, des formulaires de parrainage valides, livrés dans les temps, sous enveloppe et par un service dédié, pourraient être refusés.

Nous avons en outre découvert que lorsque le Conseil constitutionnel avait des doutes quant à la validité d’un parrainage reçu, il n’appelait qu’à une seule reprise l’élu et, en l’absence de réponse de ce dernier, ne considérait pas le parrainage comme valide. Le Conseil constitutionnel sait-il que des milliers d’élu-e-s ne sont pas des professionnels de la politique, exercent une activité salarié et ne sont pas toujours immédiatement disponibles ?

À quoi joue le Conseil constitutionnel ? Nous savons que les derniers parrainages nécessaires à ma candidature arriveront dans les 48 heures qui viennent, mais que les critères flous du Conseil constitutionnel pourraient empêcher le seul candidat ouvrier de se présenter.

Nous avons maintenant 470 parrainages assurés, et nous avons besoin d’en obtenir encore plusieurs dizaines, avec une marge de sécurité en cas d’invalidations

Nous appelons une fois de plus les élu-e-s qui souhaitent me parrainer à expédier leur parrainage au plus vite afin d’éviter les invalidations administratives. Et nous exigeons du Conseil constitutionnel qu’il clarifie une bonne fois pour toutes les choses et qu’il cesse de nous faire tourner en rond au mépris de tout principe démocratique.

Montreuil le 15 mars 2017.




Mots-clés

#Poutou2017   /    Philippe Poutou   /    Présidentielles 2017   /    Politique