Révolution Permanente N° 3

RP03 - Décembre 2011 - 66 pages Crise économique, avancées bonapartistes, résistances ouvrières...

« Et la personnalité de l’année est… » Tous les ans les émissions télé ou les magazines plus ou moins sérieux nous pro- posent la même ritour- nelle  : le sportif de l’année, l’acteur de l’année, l’événement de l’année. Time Magazine, l’hebdomadaire américain à grand tirage, ne fait pas exception à la règle. Il publie le portait de la « personnalité » la plus marquante de l’année en première page de son numéro de mi-décembre, et ce depuis 1927. La seule différence avec les autres palmarès c’est que Time n’a pas l’habitude des jugements à l’emporte pièce et a tendance à faire son choix de façon très réfléchie. En 2011 cependant le gagnant n’est pas Vladimir Poutine, Barack Obama ou Mark Zuckerberg, « l’inventeur » de Facebook. On découvrait cette année en couverture le portait d’un inconnu, coiffé d’un bonnet, le visage caché par un foulard d’émeutier. Le lauréat de l’année, selon Time, c’est « le manifestant  », «  the protester  », avec en sous-titre « des printemps arabes à Athènes, de Occupy Wall Street à Moscou  », en référence bien entendu aux mouvements marquants de l’année dans les pays arabes, en Grèce, aux Etats-Unis et dernièrement en Russie contre les fraudes électorales.