^

Politique

Présidentielles

Penelope Fillon mise en examen pour complicité et recel de détournement de fonds publics

Crédit Photo : Gala Penelope Fillon était convoquée ce mardi devant les juges d’instruction dans le cadre de l’affaire révélée par le Canard Enchainé concernant ses emplois fictifs. Elle a appris sa mise en examen.

Après son mari le 14 mars dernier, c’est au tour de Pénélope Fillon d’être mise en examen dans le cadre du Pénélope Gate ! Et les motifs retenus sont très lourds : «  complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d’abus de bien sociaux et recel d’escroquerie aggravée  »...

Lors de son audition avec les juges, Pénélope Fillon a bien sûr cherché à prouver le travail qu’elle aurait effectué comme attachée parlementaire entre 1986 et 2013 et pour lequel elle a été grassement payé (près d’un demi-million !). « Je lui préparais des fiches (…) il m’est arrivé de le représenter  »… Autant dire qu’elle n’aura que très peu convaincu.

Des soupçons d’emploi fictif pèsent également sur ses missions au sein de La Revue des deux mondes entre mai 2012 et décembre 2013. Pour Michel Crépu, qui dirigeait à l’époque la revue littéraire, l’épouse de François Fillon « a bien signé deux ou peut-être trois notes de lecture », mais « à aucun moment (…) je n’ai eu la moindre trace de ce qui pourrait ressembler à un travail de conseiller littéraire ».

Un coup dur supplémentaire pour la campagne du candidat des Républicains qui depuis quelques jours, dans une tentative désespérée, tente de faire passer le Penelope Gate pour un coup monté par le chef de l’Etat François Hollande. Alors qu’il est au plus bas dans les sondages, autour de 19%, quand ses concurrents Emmanuel Macron et Marine Le Pen plafonnent aux alentours de 26%, le candidat de la droite va devoir affronter cette tempête supplémentaire à moins de 30 jours du premier tour.




Mots-clés

#PénélopeGate   /    François Fillon   /    Présidentielles 2017   /    Les Républicains   /    Politique