^

Notre classe

Tous à Bordeaux le 22 !

Philippe Poutou, ouvrier, ex-candidat à la présidentielle et menacé de licenciement

Tout le monde se souvient de sa performance au débat présidentiel du 4 avril 2017. Aujourd’hui, l'ex-candidat du NPA, mais toujours ouvrier à la chaîne chez Ford, se bat au côté de ses collègues contre la fermeture de son usine à Blanquefort. Une manifestation nationale aura lieu ce 22 septembre à Bordeaux.

Crédit photo : FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Le 4 avril 2017, Philippe Poutou, en t-shirt, explosait en direct Marine Le Pen et François Fillon lors du débat de la présidentielle, exprimant haut et fort ce que des millions de travailleurs et de jeunes voulaient leur dire. Dès le lendemain de la campagne, le candidat du NPA retrouvait son usine et son combat. Celui qui dure, depuis 2009, contre les tentatives de la direction de Ford pour fermer l’usine.

Aujourd’hui, le souvenir des fous rires de Ruquier et ses chroniqueurs d’On n’est pas couché lorsque Philippe Poutou défendait l’interdiction des licenciements résonnent avec une tonalité particulière. Celle d’un mépris de classe insupportable. Car Ford, qui génère des milliards de profits, a franchi un cap dans l’offensive contre les ouvriers de Blanquefort. Depuis fin juin, la direction a en effet annoncé la mise en place d’un « plan de sauvegarde de l’emploi » (PSE). Traduction : l’usine va être fermée.

Plus éloigné des projecteurs, mais toujours avec ses convictions, Philippe Poutou est au front, en compagnie de l’ensemble de ses collègues, pour combattre les quelque 1 000 licenciements directs, conséquence de la fermeture. Sans compter les emplois directement dépendants de Ford aux alentours de l’usine, qui seront eux aussi impactés par le PSE.

C’est pourquoi le combat des Ford est celui de l’ensemble de la classe ouvrière, qui doit apporter un soutien total aux les ouvriers de Blanquefort, contre les licenciements et la politique de Macron au profit des riches. Ce 22 septembre, une manifestation nationale est appelée à Bordeaux, à partir de 14h place de République. Il s’agira d’être nombreuse et nombreux, aux côtés de Philippe Poutou et ses collègues, pour affirmer notre solidarité sans faille.




Mots-clés

Ford   /    Manifestation   /    Philippe Poutou   /    Bordeaux   /    Licenciement(s)   /    Notre classe