^

Société

Le retour des Lacrymos

[Photo] Paris : 2 000 personnes en soutien à Théo. La police nasse la manifestation

Photos : Martin Noda

  • Le café Barbès plus protégé par la police que le banques
  • Le retour des lacrymos
  • C'est le feu sur cettes poubelles qui a déclenché la répréssion

1 / 19

Près de 2000 personnes se sont retrouvées ce mercredi 15 février à 18h à Barbès dans le 18e arrondissement de Paris en soutient à Théo, agressé et violé par la police le 2 février, et aux habitants de Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Ce rassemblement fait suite à des marches dans le 93, deux rassemblements à Ménilmontant, celui deBobigny le samedi passé et d’autres comme à Toulouse, Bordeaux ou Nantes où la colère ne retombe pas.

Avant l’heure de rendez-vous une forte présence de CRS et de gendarmes mobiles était déjà sur place. Ce rassemblement avait pour but de dénoncer les violences policières et leur impunité mais également le harcèlement que vit la population des quartiers populaires de Seine-Saint-Denis sous la forme de provocations, de contrôles aux faciès qui souvent, comme pour Théo, sont violents et humiliants.

On pouvait entendre les slogans tels que : « Justice pour Théo », « Zyed, Bouna, Théo et Adama. On n’oublie pas, on pardonne pas » ou encore « Flics, Violeurs, Assassins ».

Après avoir essayé de partir en manifestation boulevard de la Chapelle par deux fois les gaz lacrymo se sont fait sentir. Les manistant.es sont resté.es dans une nasse à ciel ouvert au carrefour de Barbès puis en sont sortis progressivement jusqu’à 20h en passant par des fouilles.

La mobilisation dans le 93 et les rassemblement non-autorisés dans l’hexagone ces deux dernières semaines ont décidés des associations et syndicats à déposer une manifestation ce samedi.




Mots-clés

#JusticePourThéo   /    Photoreportage   /    Société