^

Politique

Échauffement

Plus d’un millier de personnes aux Invalides pour préparer la lutte contre la loi travail XXL

Ils étaient plus d’un millier, rassemblant différents secteurs parisiens qui ont été en lutte contre la loi El Khomri, ainsi que de nombreuses personnalités politiques, à dénoncer, ce mercredi 27 juin, la nouvelle loi travail XXL. Un rendez vous est pris : le 12 septembre.

Correspondants

A l’appel de l’Union régionale CGT Ile-de-France, près d’un millier de militants et salariés opposés à la nouvelle loi travail XXL du gouvernement se sont rassemblés hier sur l’esplanade des Invalides pour dénoncer une réforme qui s’annonce comme étant une des plus dures de ces dernières années contre notre camp social.

Le rassemblement avait un air d’échauffement, de rencontre préparatoire pour préparer la rentrée sociale avant l’été. Car la période estivale est tout sauf un bon moment pour organiser une riposte nationale contre ce qui s’annonce être un acte de décès du Code du Travail.

A la tribune, de nombreux secteurs ont pris la parole, pour dénoncer les dernières lois antisociales dans lesquelles Emmanuel Macron a eu un rôle central : les travailleurs de Tati, dont près de 260 salariés vont être licenciés, ont dénoncé les effets de la loi Macron de 2015, suivi par la CGT retraités, la CGT énergie, la FSU travail social, les salariés de l’Hôpital Beaujon, ou encore les travailleurs de l’hôtel Campanile Tour Eiffel qui viennent d’obtenir une victoire par la grève.

Prise de parole des salariés de l’hôtel Campanil :

De plus, des porte-paroles de l’UNEF, de FO, de Solidaires et la CGT ont tous dénoncé cette nouvelle loi travail et ses dispositions : du plafonnement des indemnités prud’hommales à la nationalisation de la Sécurité Sociale en passant par le CDI-projet, les syndicats sont vent debout contre la réforme que le gouvernement veut faire passer par ordonnances.

Ainsi, si de nombreuses interventions ont expliqué qu’il fallait commencer le combat dès l’été, c’est bien la rentrée qui était dans toutes les têtes, notamment après les quatre mois de lutte contre la loi travail au printemps dernier. De nombreuses équipes syndicales particulièrement mobilisées contre la loi travail, comme les cheminots de la gare d’Austerlitz, étaient également présents, aux côtés de nombreuses personnalités politiques : les députés du PCF et de la France Insoumises étaient venus de l’Assemblée, tandis que Nathalie Arthaud, Philippe Poutou, Pierre Laurent ou encore Gérard Filoche étaient venus porter la voix des millions de travailleurs en colère contre cette réforme antisociale.

Si la mobilisation durant l’été prendra surtout la forme d’un travail de préparation, c’est la CGT qui a hier pris l’initiative d’une première date de mobilisation, le 12 septembre, date à laquelle le syndicat appelle à une journée d’action et de grève dans toute la France, dans les services et les entreprises. Une date autour de laquelle va donc se préparer toute la mobilisation contre cette nouvelle loi travail.

Car ces conditions de travail déplorables que veut nous imposer Macron sont loin de s’arrêter aux frontières de l’hexagone : des ouvriers détachés du bâtiment d’origine roumaine, travaillant pour une entreprise espagnole et en grève depuis plusieurs semaines, sont aussi venus pour manifester leur opposition à cette réforme.

Vidéo des salariés détachés roumains en grève :




Mots-clés

Loi travail 2   /    FO   /    Macron   /    CGT   /    Loi El Khomri   /    Politique