^

Jeunesse

« Il se passe quelque chose »

Plus de 800 étudiants, personnels et enseignants votent le blocage de l’Université du Mirail 

Ce mardi midi, l'AG personnels/étudiants du Mirail a été une belle réussite, réunissant plus de 800 personnes dans une ambiance électrique ! L'amphi était blindé et la détermination des étudiants et personnels manifeste !

La réussite de cette AG, tant au niveau quantitatif que qualitatif témoigne de la dynamique en cours sur l’Université du Mirail. La mobilisation reprend depuis la fin des partiels, et on sent que la dynamique a franchi un cap en ce début de semaine. Du côté des personnels, on constate une détermination exemplaire qui rappelle les mobilisations contre la LRU, et ils sont nombreux à affirmer la nécessité de rendre effective la grève et le blocage de l’université. Cette grève est accompagnée depuis le début de semaine par des actions impulsées par les personnels administratifs et suivies par les étudiants mobilisés - piquet de grève et blocage du bâtiment de la présidence (une première au Mirail), barrage filtrant organisé par les personnels de l’UFR LMP (Lettres Philo Musique) ce matin - dans le but de mettre la pression sur la présidence et de tenter de sensibiliser les autres collègues, ainsi que les enseignants et étudiants, afin de massifier le mouvement et faire monter crescendo le rapport de force pour faire plier la présidence, dans un premier temps !
 
Pour renforcer les liens entre personnels et étudiants, des cadres d’auto-organisation à échelle des UFR, les « GAUFR » (Grandes Assemblées Générales d’UFR) commencent à se mettre en place. Ces Assemblées d’UFR sont un moyen supplémentaire pour construire la mobilisation et avancer vers une grève majoritaire sur l’université. Et au vue du nombre de présents à l’AG de ce mardi, la nécessité de s’organiser, en lien avec les AG, en cadres plus restreints se fait ressentir, tant pour les personnes pas encore mobilisés, que pour pouvoir ouvrir de nouveaux débats. Ce matin, le personnel administratif et les étudiants de l’UFR de LPM ont organisé un barrage filtrant devant le bâtiment du Gai Savoir, suivi d’un débrayage d’amphi.
 

 
Depuis le début de l’année universitaire, plusieurs assemblées générales s’étaient déjà tenues contre les ordonnances Macron, ou plus récemment contre la fusion. Mais aujourd’hui, appelée par les personnels et les étudiants, contre la fusion, le plan étudiant et la sélection, ce fut, de très loin la plus réussie, avec plus de 800 personnes présentes, bien déterminées à gagner ! L’Assemblée Générale a reconduit la grève et appelé au blocage total de l’Université (à l’unanimité !) pour la journée du 1er février, date de mobilisation appelée nationalement contre la casse de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Un départ commun de la fac est prévu jeudi à 13h pour rejoindre le départ de la manifestation, appelée à14h à Jean Jaurès. Les grévistes ont également décidé d’appeler à une nouvelle journée de mobilisation nationale le 8 février.
 
 
Dans une ambiance combative, des intervenants ont insisté sur l’immense pas que venait de franchir la mobilisation. Mais ce sont aussi des problématiques plus générales qui ont commencé à se poser, à savoir le fait que ces attaques contre l’université ne sont en rien isolées et s’inscrivent dans une politique libérale qui revient sur tous les acquis sociaux et qui ne laissera que des miettes à notre classe. Ce qui en est ressorti ce sont aussi les pressions objectives qui pèsent sur les étudiants, notamment ceux qui travaillent à côté de leurs études et qui craignent ainsi de ne pas avoir leur année, car la sélection sociale s’exerce déjà.. Mais la détermination est là, et c’est collectivement que les solutions vont être trouvées !

(Intervention de Marina, étudiante)

(Intervention de Christophe, personnel BIATTS)

Plusieurs interventions démontraient l’importance et la nécessité que ce qui se passe actuellement au Mirail soit reproduit dans toutes les autres facs afin de construire un réel rapport de force au niveau national qui permette de faire reculer le gouvernement et son plan étudiant, qui a pour but de détruire tous les acquis arrachés par les anciennes mobilisations étudiantes, notamment celles de 68 !
 
Agenda de la mobilisation au Mirail :
- Jeudi à 10h30, Assemblée Générale personnels et étudiants
- Jeudi à 14h à Jean Jaurès, Manifestation (départ groupé à 13h30 devant le bâtiment de l’Accueil de l’université)




Mots-clés

Fusion des universités   /    Sélection à l’université   /    Mirail   /    Toulouse   /    Université   /    Jeunesse