^

Politique

Refugees Welcome

Plusieurs milliers de manifestants à Paris contre la loi asile et immigration

Ce 21 février à 18h30, à l'appel du Bureau d'Accueil et d'Accompagnement des migrants, plusieurs milliers de personnes étaient réunies place Saint-Michel à Paris pour manifester contre la loi asile et immigration.

Crédits : Serge D’ignazio / Voir l’ensemble du photo-reportage ici

Les prises de parole de responsables du BAAM, de grévistes sans-papiers et de collectifs de sans-papiers ont rappelé le caractère répressif du projet de loi et appelé à l’unité de tous face à ce projet de loi. La longue liste d’organisations ayant participé à organiser cette manifestation témoigne de la large mobilisation contre les attaques du gouvernement sur le droit d’asile et l’immigration. 

A 19h, le cortège a quitté Saint-Michel pour rejoindre la place du Président Edouard Herriot. Le parcours original de la manifestation, évitant les grandes avenues au profit de rues parisiennes, donnait à la manifestation un caractère chaleureux et rythmé au son des percussions. C’est donc dans une ambiance joyeuse que les manifestants se sont opposés au tournant ultra-répressif de la politique migratoire du gouvernement. 

La loi présentée par Gérard Collomb le jour même entend en effet aggraver encore un peu plus les conditions de vie des demandeurs d’asile et migrants en France. En augmentant la durée maximale passée en centre de rétention de 45 à 90 jours, en réduisant le délai de demande d’asile, le gouvernement souhaite restreindre le droit d’asile au maximum, tout en prétendant hypocritement le rendre effectif.

La loi a d’ores et déjà généré de la contestation chez les professionnels de l’immigration. Ainsi les agents de l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatride (OFPRA) étaient en grève hier pour s’opposer au projet de loi. Les travailleurs de la Cour Nationale du Droit d’Asile (CNDA) annonçaient quant à eux, en fin de manifestation, la reconduction de leur grève commencée il y a maintenant 10 jours.

Après la circulaire Collomb qui ouvrait la voie à une traque des migrants dans les centres d’hébergement d’urgence, la loi asile et immigration montre donc le vrai visage d’un président qui a fait campagne sur son progressisme face à Marine Le Pen. Celui d’un président des riches, ennemi des jeunes, des exilés et des travailleurs de toutes les origines.




Mots-clés

Manifestation   /    Paris   /    Réfugiés   /    Politique