^

Société

Tout pour les riches

Pour être riche comme Bernard Arnault, un smicard doit travailler 2,6 millions d’années

L’Observatoire des Inégalités vient de publier un rapport montrant en quoi les riches ne subissent pas la crise. On y apprend notamment qu'un smicard, qui gagne 1 770 euros par an, mettrait 2,6 millions d’années pour atteindre la fortune de Bernard Arnault ! Ce rapport montre en outre que la politique de Macron va continuer à faire grossir ces grandes fortunes.

Crédits photo : AFP

Pour l’Observatoire des Inégalités, le constat est sans appel : « Ni la crise, ni le niveau de la fiscalité française n’ont entamé la progression des grandes fortunes. » Le dernier rapport de l’observatoire montre en effet que les grandes fortunes de France ne connaissent pas la crise : ainsi, « le seuil d’entrée dans le top 500 des plus grandes fortunes professionnelles ne cesse de s’élever : il a augmenté de 30 % en un an et a été multiplié par neuf depuis 1996 ». Pour appuyer ses propos, l’association s’est attardée sur le cas de Bernard Arnault : « Le patrimoine professionnel de Bernard Arnault, l’homme le plus fortuné de France selon le classement 2017 du magazine Challenges, vaut 46,9 milliards d’euros. Il faudrait à un smicard 2,6 millions d’années pour gagner cette somme ». En 2015, Arnault gagnait 1 million d’euros par jour. Aujourd’hui le SMIC est à 17 770 euros annuels. Il faudrait donc travailler 56 ans pour gagner ce qu’il gagnait en un an, 4 ans et demi pour gagner ce qu’il gagnait en 1 mois.

Macron, président des riches

On l’a vu : les plus grandes fortunes de France n’ont pas trop de souci à se faire. Autre exemple mis en évidence par l’Observatoire des inégalités, « le montant cumulé de la fortune professionnelle des 500 personnes les plus riches de France représente 570 milliards d’euros. À eux seuls, les dix premiers du classement possèdent 241 milliards. » Cela représente plus que le PIB de la Suède ou de la Belgique. Mais cette situation va encore s’améliorer avec le quinquennat de Macron, puisque ces personnes « vont particulièrement bénéficier de la réduction de l’impôt sur la fortune et surtout de la baisse de l’impôt sur le revenu pour les revenus du patrimoine, mesures votées à la fin de l’année 2017. ». Et ce, alors que Macron attaque les classes populaires, qu’il s’agisse de casser le droit du travail, de baisser des APL, de restreindre l’accès aux études supérieurs ou de contrôler toujours plus les chômeurs.

On licencie à tout va parce que c’est la crise. Cette semaine, un ancien salarié de Goodyear s’est suicidé – un de plus. L’usine dans laquelle il travaillait n’était pas assez rentable pour les actionnaires et le patron. Où l’on voit que ces gens de la même classe que les 500 plus grandes fortunes de France n’hésitent pas à sacrifier des ouvriers et des familles entières pour engranger toujours plus de capital. Car surprise, dans ce classement des fortunes, il n y a aucun ouvrier.




Mots-clés

Inégalités   /    Société