^

Politique

Présidentielles

Poutou à Reims : « Il a parlé pour les salariés qui souffrent, je voterai pour lui »

À Reims, ce lundi, plus de 350 personnes se sont pressées pour venir écouter Philippe Poutou, candidat pour le NPA aux présidentielles. Retour sur les échos du meeting.

Une salle comble. Les chaises manquaient. Nombreuses et nombreux étaient ceux, qui assis sur le sol, écoutaient avec attention les propositions du seul candidat ouvrier à la présidentielle. C’est dans une atmosphère enthousiaste que le public applaudissait l’arrivée du candidat anticapitaliste.

« Poutou, c’est le super héros de la campagne », lançait à la fin du meeting un sympathisant de Philippe Poutou. En effet, avec ses invectives à Fillon et Le Pen sur le plan des affaires, « il a dit tout haut ce que tout le monde pensait dans son coin. », expliquait une autre rémoise.

« Il est rentré dans l’histoire politique de la France », affirme un militant d’EELV venu assister au meeting. « J’étais obligé d’aller le voir. C’est un parolier. Il sait parler, ça change de ce qui se fait d’habitude », continuait un autre sympathisant. « C’est pour ça que c’est bien qu’il soit », concluait-il.

C’est aussi le franc-parler du candidat ouvrier chez Ford qui plaît aux salariés et à la jeunesse présente lors de ce meeting. « Ce n’est pas calculé, c’est du cru, c’est du Poutou » expliquait un salarié. Le candidat exprime la « colère » du monde du travail et de la jeunesse.

Depuis le grand débat, c’est une nouvelle notoriété que s’offre Philippe Poutou, candidat du NPA. « C’est que je n’étais pas au courant de tout, parce qu’il n’a pas eu beaucoup de temps de parole » expliquait notamment une lycéenne. « C’est pour ça que je suis venue », concluait-elle.

À la question du vote Poutou, une jeune étudiante expliquera : « Je ne serai pas majeur, mais si j’avais pu, j’aurais voté Poutou ». Un autre renchérit : « Il m’a libéré d’une chose, c’est le rentre dedans de Fillon, et Le Pen, il a parlé pour le peuple qui souffre, je voterai pour lui ».

Cependant, la question du vote utile est une pression qui reste prégnante lorsque l’on interroge les sympathisants. Un militant EELV restait d’ailleurs indécis, quant à son vote qu’il pourrait réserver pour Mélenchon tout en affirmant que « tout le monde devrait voter pour Poutou ».

Pourtant comme Poutou l’affirmera lors de son meeting, cette pression du vote utile, qui va parfois jusqu’à remettre en cause la présence même de l’extrême gauche car elle siphonnerait une partie des voix de Mélenchon, pose un sérieux problème démocratique.

C’est en ce sens que Poutou a réaffirmé ses divergences avec Mélenchon en réaffirmant notamment l’importance primordiale des mobilisations, seule à même d’imposer un rapport de force capable de changer profondément cette société qui offre comme seul avenir le chômage de masse et la précarité.

Une soirée réussie que Poutou a terminé avec une séance photo et autour de nombreuses discussions informelles avec les sympathisants. À Reims, pour celui qui « a dit tout haut ce que tout le monde pensait dans son coin », c’est un nouveau succès qui en appelle d’autres.




Mots-clés

#Poutou2017   /    Philippe Poutou   /    Présidentielles 2017   /    Politique