^

Politique

Fillon – Poutou : round 2

Poutou récidive à Aubervilliers : « Je le répète, il a volé dans les caisses de l’État »

Dans une interview pour la Voix du Nord, François Fillon a dit qu’il ne « foutrait » pas un procès au candidat du NPA si celui-ci ne recommençait pas. Manque de chance pour lui, lors de son meeting à Aubervillers le 19 avril, Philippe Poutou a recommencé ! Alors, procès ou pas ?

Lors du grand débat télévisé le 4 avril, Philippe Poutou avait envoyé quelques taquets qui sont restés en travers de la gorge de certains. Ainsi, Marine le Pen et le FN ont mal digéré la punchline devenue culte « Nous, quand on est convoqués par la police, nous n’avons pas d’immunité ouvrière » en référence au fait que la candidate de l’extrême droite ne s’était pas présentée au commissariat lorsqu’elle a été convoquée pour avoir détourné de l’argent et rappelant qu’elle est complètement intégrée au système, elle et son parti. Le FN a répondu ensuite, vu que Marine a été capable que de ravaler son sourire sur le moment, avec des attaques très basses par le biais de Marion-Maréchal le Pen et David Rachline.

C’est au tour de François Fillon de ressasser le passé. Lors du Grand Débat, le candidat ouvrier avait envoyé une première salve envers le candidat de la droite et du centre « François Fillon, plus on fouille plus on sent la corruption, la triche. Ce sont des bonhommes qui nous expliquent qu’il faut la rigueur, l’austérité, alors qu’ils piquent dans la caisse » qui n’avait pas beaucoup plu. Puis, Poutou en remettre une couche « quand on voit un Fillon qui se dit préoccupé par la dette mais [qu’]il y pense moins quand il se sert dans les caisses publiques », ce qui a eu pour effet de faire marmonner le concerné dans sa barbe « je vais vous foutre un procès, vous ! ». Le 17 janvier, dans une interview de la Voix du Nord, où, à la question « Allez-vous poursuivre Philippe Poutou après ses accusations lors du débat télévisé ? » ce dernier a répondu « Non, s’il ne recommence pas ! ». Chiche ?

Le candidat du NPA ne s’est pas fait prier, par Fillon, celui qui refuse des interviews si on mentionne les affaires dans lesquelles il trempe (consigne qu’a refusée Le Monde, mais pas le Figaro). Lors du meeting qu’il tenait ce mercredi 19 avril à Aubervilliers, Philippe Poutou a donc recommencé :

« Fillon m’avait menacé d’un procès si je récidivais. Ce soir je le répète, il a volé dans les caisses de l’État »

Tout le monde a applaudi, puis la salle s’est empressée de répéter à Fillon de « rendre l’argent ». Désormais, nous sommes dans l’attente de voir si le concerné va tenir ses promesses et s’il n’est effectivement pas un menteur. Mais d’après lesdites affaires, de l’emploi fictif de sa compagne et jusqu’à celle des costumes en passant par les 50 000€ perçus pour organiser une rencontre entre le PDG de Total et Vladimir Poutine, dans lesquelles il est trempé jusqu’au cou, il y a fort à parier que ce dernier ne dise pas souvent la vérité et que Philippe Poutou et le NPA puissent dormir tranquilles.




Mots-clés

#Poutou2017   /    François Fillon   /    Philippe Poutou   /    Présidentielles 2017   /    Les Républicains   /    NPA   /    Politique