^

Politique

Pendant que les regards sont tournés vers François Fillon...

#PoutouGate. Des révélations exclusives sur le patrimoine du candidat anticapitaliste

AFP / JOEL SAGET Alors que les scandales ne cessent de bousculer la campagne présidentielle, il est grand temps de dénoncer toutes les malversations des candidats à la campagne présidentielle, sortir les comptes de campagne, les patrimoines, les emplois fictifs de chaque membre de la famille... A commencer par le plus dérangeant de tous : Philippe Poutou.

Alors que la campagne électorale bat son plein et que chaque jour révèle un épisode encore plus croustillant de la série « Qui sera le candidat le plus corrompu ? », il est temps de dénoncer en exclusivité les malversations quasi assumées du pire d’entre tous : Philippe Poutou. Celui là même qui évite soigneusement les médias depuis le début de la campagne n’est en effet pas le plus à plaindre en matière de petits privilèges dus à son rang !

Dès le début de la lancée de sa campagne, il avait en effet perfidement refusé de rencontrer Karine Le Marchand de sorte qu’elle ne puisse démasquer la réalité du patrimoine au combien élevé du candidat d’extrême gauche, qui se veut pourtant être le candidat du monde du travail. Une source qui préfère garder l’anonymat nous a renseigné sur la réalité d’un patrimoine qu’il vaudrait mieux cacher... Au titre de l’impôt sur le revenu de 2010, celui-ci a déclaré la coquette somme de 22 000 euros ! N’ayant aucun patrimoine immobilier, on apprend qu’il évite ainsi soigneusement de payer l’ISF : Philippe Poutou est locataire, ce qui est une façon habile de ne pas avoir à déclarer de patrimoine immobilier. Sous couvert de son poste d’ouvrier de l’usine Ford de Blanquefort, en Gironde le grippe-sou possède une voiture, qu’il a probablement lui-même fabriquée !

Mais les malversations du candidat ne s’arrêtent pas là... Celui-ci touche en effet de multiples arrangements dus à sa classe, qu’il nous faut dénoncer !

Jouant les outsiders déglingos en provoquant avec son clip de campagne, ce véritable punk de la politique ne rechigne pas en effet devant les petits avantages qui lui sont occasionnés tout au long de sa campagne. En effet, en 2010 déjà, on pouvait l’observer sur le plateau de France inter buvant un café payé par l’argent du contribuable : nous reproduisons plus bas une photo accablante de cette scène. Et les témoignages de scènes du même genre s’accumulent : le 11 janvier dernier, au rassemblement en soutien aux Goodyear, Poutou s’était ainsi vu « offrir » un sandwich saucisse avec double dose de ketchup. Encore un petit avantage qui devait ne jamais être divulgué.

Et toute l’ambiguïté est là : parfois syndicaliste, parfois candidat, le Poutou joue sur ces multiples casquettes pour apparaître partout où les grands médias ne l’attendent pas - et c’est ainsi qu’il cumule un record impressionnant de sandwichs à la saucisse : parfois chipo, parfois merguez mais toujours gratuits ! Quand on connaît le prix du pain au chocolat, on est en droit de s’indigner et de demander des comptes au candidat...

Bien que les amateurs d’espèces en voie de disparition se réjouissent de la candidature du militant NPA, les récentes révélations que nous faisons ici pourraient en effet bousculer l’échiquier politique et faire bouger les lignes de la campagne électorale les jours à venir. Nous avons à cœur de mettre au grand jour toutes les malversations des candidats à la présidentielle, et c’est pour cette raison que nous demandons aux candidats de faire la lumière sur leur patrimoine, leurs financements de campagnes et les avantages dont ils jouissent et ce, à la saucisse près !

Signez la pétition pour que Poutou réponde de ses malversations.

La page Fan 2 Philippe Poutou




Mots-clés

#PénélopeGate   /    #Poutou2017   /    Philippe Poutou   /    Politique