Politique

Les raffineurs en grève largement soutenus

Près de 3000 stations services en manque de carburant. La population « comprend » les blocages

Publié le 23 mai 2016

Flora Carpentier

Pendant que le gouvernement et les médias à son service tentent de délégitimer les raffineurs en grève, à coups de déclarations toutes plus odieuses les unes que les autres, un sondage révèle que la majeure partie de la population soutient les grévistes. Après la traditionnelle criminalisation des cheminots en grève, ce sont maintenant les raffineurs que la classe politique, et Myriam El Khomri la première, voudraient faire passer pour des « preneurs d’otage ». Mais après deux mois et demi de mobilisation contre la loi travail, la mayonnaise ne prend pas.

Alors que le ministre des transports s’évertue à expliquer qu’il n’y a « pas de risque de pénurie » de carburant, la carte interactive mise en place par Le Huffington Post révèle l’effet spectaculaire des grèves de raffineurs sur l’approvisionnement des stations services. A ce jour, près de 3.000 stations services sur 12.000 seraient ainsi en manque d’au moins un carburant, selon les informations fournies par les utilisateurs.

Cartes des stations services à court de carburant ce lundi soir :
.

.
Pour autant, la population est majoritairement solidaire du mouvement de grève, comme le révèle ce sondage du Parisien. A la question « Comprenez-vous le blocage des raffineries et des dépôts de carburant ? », 63% des près de 35.000 votants répondaient « oui », ce lundi soir. Même réponse auprès de plusieurs personnes interviewées par les chaînes de radio. « S’il faut que j’aille passer mes examens en vélo, tant pis, mais il faut que les blocages tiennent », s’exclamait ainsi une étudiante au micro de France Info. Il semble bien que les bonnes paroles du gouvernement pour retourner la grogne contre les grévistes ne soient que coups d’épée dans l’eau.
.