Monde

Une surprise d’Octobre ?

Présidentielle américaine : Trump devance Clinton de 1% dans les intentions de vote

Publié le 1er novembre 2016

Selon un sondage publié mardi par la chaîne ABC News et le Washington Post, Trump devance désormais Clinton d’un pour cent dans les intentions de vote à moins d’une semaine de la présidentielle. L’affaire des e-mails aurait-elle finalement eu raison de la campagne de Clinton ?

Ivan Matewan

Une méfiance populaire vis-à-vis de Clinton

 
Pour la première fois depuis mai, dans un sondage publié par la chaîne ABC News et le Washington Post, 46 % des électeurs sondés déclarent soutenir le candidat républicain contre 45 % pour la candidate démocrate. A moins d’une semaine de la présidentielle, ce résultat fait l’effet d’un coup de tonnerre dans un ciel serein.

L’érosion de l’avance de la candidate démocrate s’explique en grande partie par la réouverture de l’enquête sur ses e-mails par le FBI vendredi dernier. Selon le même sondage, 34 % des électeurs possibles se déclarent alors moins susceptibles de voter pour elle en raison des nouvelles révélations sur les e-mails de l’ancienne secrétaire d’État.

Mais les chances de Clinton de se faire élire à la Maison Blanche sont-elles définitivement entachées ?

Toujours la meilleure amie de Wall Street

 
Malgré les fortes baisses subies par la Bourse de New York vendredi à la suite des annonces du directeur du FBI, Wall Street ne semble pas effrayé par les nouvelles révélations. Le cours de la bourse s’est en effet stabilisé lundi. Les actionnaires du pays parient encore sur une victoire de Clinton mardi prochain, la considérant beaucoup plus prévisible que son adversaire républicain.

Selon les données concernant le financement des deux campagnes publiées en août, aucun PDG d’une entreprise du Fortune 100 n’a soutenu financièrement la campagne du candidat républicain. De nombreux acteurs de la grande finance états-unienne ont récolté ou donné de l’argent – environ 20 millions de dollars à eux seuls – à la campagne démocrate. Et des sommes faramineuses d’argent, récoltées auprès des membres de sa famille, des amis, des groupes de pression et des sphères les plus obscures de l’économie et de la haute-société états-unienne continuent à alimenter les caisses de la candidate démocrate.

La devance de Trump : un accident de parcours ?

 
Dans le même sondage d’ABC News/Washington Post, 64 % des électeurs possibles se déclarent toujours susceptibles de voter pour Clinton, malgré la réouverture de l’enquête dont elle fait l’objet.

D’autres figures dressent cependant un tout autre tableau. Selon un sondage publié lundi par Reuters/Ipsos, Clinton devance Trump de cinq pour cent, 44 % contre 39 %. Quant aux tendances du vote anticipé, elles favorisent à l’heure actuelle la candidate démocrate. Selon le site electoral-vote.com, qui synthétise régulièrement tous les sondages concernant la présidentielle, Clinton s’apprêterait à obtenir environ 326 votes électoraux, Trump n’en obtiendrait que 188 et 24 serait toujours en jeu.

Sans rien exclure d’avance, notamment en ce qui concerne les rebondissements possibles dans la crise politique provoquée par le FBI au sein des classes dominantes, cette avance très légère de Trump face à la candidate favorite de l’establishment nord-américain s’apparente donc davantage à un accident de parcours à durée éphémère.