^

Notre classe

49 jours de lutte, 8 jours de grève de la faim

[REPORTAGE] A la rencontre des grévistes de la clinique du Pont de Chaume - Partie I

Correspondants

Partie II

Les salariées de la clinique du Pont de Chaume, à Montauban, sont en grève depuis 49 jours afin de dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail. La direction privilégie l’augmentation des profits au détriment des moyens humains et matériels nécessaires à une prise en charge de qualité des patients et fait preuve d’un mépris total envers ses salariés en jouant la carte de l’épuisement pour gagner le bras de fer. Les grévistes avaient été assigné au tribunal le 2 décembre, avant que les plaintes soient retirées, notamment grâce à la démonstration de force lors de l’occupation de l’ARS de Toulouse. Cependant, les méthodes d’intimidations n’ont pas faibli. Alors que quatre membres du personnel de la clinique sont aujourd’hui encore en grève de la faim, la direction n’a pas hésité à venir prendre des photos "en gros plan" des grévistes ou encore à laisser la lumière allumée toute la nuit pour les empêcher de dormir. La page Facebook de la grève a disparu du réseau social du jour au lendemain tandis que les médias locaux et nationaux ne répondent pas aux demandes des salariées de la clinique, invisibilisant de fait la lutte exemplaire de ces dernières.

Révolution Permanente est allé à la rencontre des grévistes, afin de leur ouvrir nos pages pour qu’elles puissent parler de leurs luttes, et relayer leur combat. Tour à tour, Luz Maria, en grève de la faim depuis 8 jours, Anne, infirmière gréviste et Jean-Michel Vernoville, délégué syndical CGT de l’hôpital de Saint-Gaudens venu apporter, avec d’autres camarades, son soutien aux grévistes du Pont de Chaume, ont témoigné face à notre caméra. La première partie de ce reportage est à découvrir dans la vidéo ci dessous.




Mots-clés

Patrons-voyous   /    Syndicat   /    Notre classe