^

Notre classe

Loi Travail

RTE : Les travailleurs s’opposent au referendum d’entreprise

La semaine dernière, nous écrivions sur la première application d'une mesure de la loi Travail, le référendum d'entreprise, utilisé pour aller à l'encontre des droits et de l'organisation des travailleurs. Mais à la RTE, une filiale d'EDF, les travailleurs ont répondu non !

La CFDT, main dans la main, avec la direction, avait imposé ce référendum alors que la CGT (syndicat majoritaire) s’était opposée à la mesure. Il s’agissait d’imposer aux agents de maintenance des heures supplémentaires les week ends, jours fériés et le soir. La direction comptait utiliser les salariés non concernés pour faire voter cette mesure : le vote était ouvert à tous les salariés alors qu’un peu moins de la moitié étaient concernés.

L’objectif était donc double : faire passer l’attaque et diviser les salariés. Les agents de maintenance et ingénieurs étaient chargés de faire passer l’attaque auprès des principaux intéressés. Mais la manœuvre a échoué : les salariés ont compris le chantage et les faux prétextes de la direction.
70% des votants se sont positionnés contre. La direction et la CFDT sortent affaiblis et discrédités par cette tentative de coup de force, alors que la CGT en sort renforcée comme nous le dit Francis Casanova, le délégué central cégétiste « On nous reproche d’ordinaire de truster l’échiquier syndical. Ça remet tout le monde à sa place ! Le vote montre que nous sommes en phase avec la très grande majorité des salariés de RTE, soit même au-delà de notre taux de représentativité ! »

Il n’est pas toujours évident, de manipuler les salariés à sa guise. Mais ce vote ne doit pas nous duper sur le caractère antisocial de ces référendums qui nient le rôle des syndicats et utilisent le chantage pour faire passer des mesures réactionnaires. Et c’est malheureusement boîte pas boîte, comme le prévoit la Loi Travail, que vont devoir se mener ces bagarres...si nous ne nous organisons pas pour lutter en commun !




Mots-clés

loi travail   /    CGT   /    EDF   /    Patrons-voyous   /    Notre classe