^

Société

Autodétermination

Rassemblement à Toulouse en solidarité avec la Catalogne

Ce mardi 26 septembre a eu lieu un rassemblement en solidarité avec les catalan-es qui se lancent vers un référendum le 1er octobre qui déterminera l'avenir de la Catalogne.

Aujourd’hui 80 % des catalan-es sont pour un référendum concernant leur droit à décider de leur avenir. Ils ne cessent de le dire comme nous avons pu le voir lors de la manifestation du 11 septembre dernier où plus de 1 millions de personnes sont descendues dans les rues catalanes pour exprimer leur envie de décider lors du référendum qui doit avoir lieu le 1er octobre.

A l’appel du NPA 31 (Nouveau Parti Anticapitaliste), différentes organisations de la gauche se sont rassemblés en présence dont Ensemble, la France insoumise, Alternative Libertaire ainsi que la Esquerra Revolucionaria devant le monument aux morts à Toulouse pour soutenir le processus d’autodétermination qui avance en Catalogne depuis quelques années.

Cette rencontre se voulait dans le but de discuter sur les violences et la répression qui s’abat en Catalogne et dans sa capitale Barcelone. Une cinquantaine de personnes ont commencé à chanter des chants révolutionnaires catalans utilisés contre le franquisme comme l’Estaca. Différents drapeaux occitan, basque et catalan ont suivi le rassemblement qui est allé juste devant l’ambassade d’Espagne à Toulouse.

Macron et Merkel étant des soutiens au président espagnol Rajoy et à sa politique répressive contre le peuple catalan, il a été dépêché un cordon policier pour que les manifestants soient bloqués avant l’entrée de l’ambassade. Ce rassemblement est le premier à Toulouse mais continuera à s’élargir ces prochains jours. Des appels ont été lancés et déjà certaines villes proposent des rassemblements en solidarité, comme à Perpignan ou encore à Paris mercredi soir.

Il y’a eu différentes prises de paroles dont certaines reprennent le soutien que l’on doit apporter aux revendications sociales que souhaite obtenir une grande majorité des travailleurs catalans ainsi que le droit à l’autodétermination de tous les peuples. Étaient présents des étudiants, militants catalans qui suivent de très près l’avancement de la situation comme le mouvement des étudiants à l’université de Barcelona qui ont réquisitionné les locaux. Un appel à la grève générale se fait attendre et dépendra surtout de la possibilité ou non de faire le référendum très prochainement.

Nous affirmons notre solidarité avec le peuple catalan, la défense des droits démocratiques comme le droit à l’autodétermination, le refus de la répression policière, militaire et judiciaire qui s’opère par le gouvernement espagnol en catalogne et nous exigeons aussi la libération de tous les militants arrêtés et l’arrêt des poursuites judiciaires. Endavant




Mots-clés

auto-détermination des peuples   /    Catalogne   /    Toulouse   /    Société