^

Politique

Pas de justice, pas de paix

Rassemblement devant le tribunal de Pontoise. Stop à l’acharnement contre la famille Traoré !

Ce mardi après-midi a eu lieu un rassemblement devant le Tribunal de Pontoise, à l’initiative du Comité vérité et justice pour Adama, pour dénoncer l’acharnement de la justice contre la famille Traoré.

Après la mort de leur frère Adama, tué par les gendarmes à Persan le jour de son 24ème anniversaire, le 19 juillet 2016, sa famille mène la lutte pour la justice et la vérité.

Déjà en décembre 2016, Bagui avait été arrêté et condamné à huit mois de prison ferme et Youssouf, à trois mois aménageables. Leur frère Yacouba a été condamné par ce même tribunal à 18 mois de prison ferme au printemps dernier. Mais l’acharnement continu contre Youssouf et Bagui. Ils ont tous deux été à nouveau placés à garde à vue, avec une dizaine de jeunes, le 12 décembre dernier pour « trafic de stupéfiant ». Une énième accusation contre la famille, qui fait suite aux infâmes et très contestables condamnations pour « outrage » ou bien encore de « tentative d’assassinat ».

Aujourd’hui, dix-neuf soutiens de la famille Traoré dans leur lutte contre le racisme d’Etat et l’impunité policière se trouvent aussi en prison.

Cet après-midi, Assa Traoré a pris la parole pour dénoncer le caractère raciste du tribunal de Pontoise, un « tribunal colonial », où les Noirs et les Arabes sont automatiquement coupables. Assa a dénoncé aussi l’acharnement judiciaire sur sa famille, fer de lance et symbole de la lutte contre la répression et le racisme d’État, qui s’inscrit dans une stratégie consciente pour faire taire la contestation contre les assassinats et les violences policières dans les quartiers populaires.

Dans la continuité des liens qui se sont créés entre le combat de la famille Traoré et les grévistes du nettoyage des gares SNCF, où travaille par ailleurs la mère d’Adama, une délégation de cheminots et grévistes du sous-traitant ONET avaient fait le déplacement pour soutenir la famille Traoré et exiger la libération des frères d’Adama.

Plus d’un an et demi après la mort d’Adama, le combat d’Assa et de sa famille pour obtenir justice et vérité, ainsi que la libération des frères Traoré et des soutiens incarcérés, est plus que jamais d’actualité.




Mots-clés

Adama Traoré   /    Racisme   /    #JusticeDeClasse   /    Politique