^

Politique

Nouveau souffle ?

Rebond des Gilets Jaunes : tour de France des « agitateurs »

« Pour commencer l’année », des dizaines de milliers de Gilets Jaunes ont exprimé leur réponse aux vœux du président en participant à l’acte VIII. Mauvaise nouvelle pour Macron qui compte sur sa « grande concertation nationale » pour canaliser le mouvement, le tour de France des villes mobilisées fait croire à un nouveau souffle plus qu’un essoufflement...

Fautes de chiffres fiables pour établir le compte des manifestants, ce sont les images qui parlent. Ces images des (nombreux) manifestants ont y compris joué un mauvais tour à un journaliste de BFM-TV. « un constat Loïc, et je ne vais pas me faire beaucoup d’amis en disant cela, c’est qu’il n’y pas pas beaucoup de monde ». Problème : les images de la Bourse et de l’Hôtel de ville à Paris montrent des places pleines à craquer de Gilets Jaunes… Il se reprend « A pardon, on me dit qu’il y a beaucoup de monde,,, »

Paris : une annexe ministérielle enfoncée avec un engin de chantier

Si bien sûr, l’attention médiatique était braquée sur la capitale et les Champs-Elysées, la mobilisation s’est aussi donnée à voir en province. A Paris tout de même, un rassemblement, déposé en préfecture sur les Champs-Elysées à 10h s’est rapidement trouvé débordé. D’abord plusieurs centaines, puis plusieurs milliers de personnes en début d’après-midi sont parties de la célèbre avenue pour rejoindre la place de la Bourse et les quais de Seine.

Des milliers de Gilets Jaunes dans les rues de la capitale, donc, des Champs-Elysées à Hôtel de ville où était convenu un second lieu de rassemblement à 14 heures. Beaucoup de monde, en dépit d’une volonté policière de réduire le nombre de manifestants en bloquant les bus aux portes de la capitale.

La manifestation parisienne atteint un point culminant, rue de Grenelle, où une annexe ministérielle est enfoncée par un engin de chantier, tout comme plusieurs banques non loin situées.

Réunion de « Gilets Jaunes Libres » à Marseille… mais sans les Gilets Jaunes

A Marseille, deuxième ville de France, les Gilets Jaunes du Vaucluse et de Marseille se sont retrouvés à la porte du siège du journal La Provence dont le principal actionnaire est Bernard Tapie. Dans ses locaux, deux portes paroles auto- proclamés des Gilets Jaunes, Christophe Chalençon pour le Vaucluse et Paul Marra pour Marseille s’étaient donné rendez vous pour lancer leur mouvement « les Gilets Jaunes Libres » pour les européennes. Persona non grata. « C’est une réunion de Gilets jaunes sans les gilets jaunes » a confié un manifestant à un journaliste de la Provence. Du contenu des discussions, ils n’auront rien. Des tensions, mais aussi la décision des Gilets Jaunes présents sur place de partir en manifestation : plusieurs milliers dans les rues.

Beauvais : l’aéroport bloqué par les manifestants

A Beauvais, l’axe d’accès à l’aéroport a été bloqué par des centaines de manifestants. Impossible de s’y rendre. Les manifestants bloquent et sillonnent entre les voitures.

Rouen, Caen : des dizaines milliers de Gilets Jaunes en Normandie

C’est en Normandie que les chiffres des manifestants sont les plus impressionnants. Une marée de Gilets Jaunes se déverse à Caen : ils étaient au moins 3 000 dans cette ville de taille intermédiaire, abondamment gazés par la police.

A Rouen, y compris France3 Normandie doit se résoudre à donner ses chiffres en milliers : 4 à 6 000 personnes estime le média local. Sur place c’est certainement beaucoup plus...

Colmar : 1 500 Gilets Jaunes devant l’hôtel de ville, 2 000 manifestants à Strasbourg

Un peu plus nombreux qu’à Strasbourg qui les a vu défiler dans ses rues (1 000 manifestants selon le Spiegel), c’est à Colmar, devant l’Hôtel de ville, que les Gilets Jaunes alsaciens s’étaient massivement donné rendez-vous. Une marée jaune fluo devant l’édifice de la mairie qui ne présage rien de bon pour la grande « concertation nationale » que souhaite instaurer Macron par le biais des maires de France.

Reims : blocage de l’axe routier vers Chalon

850 manifestants dans le petite ville de Foix : « ce n’est qu’un début » lit-on sur une banderole

A Dijon, les Gilets Jaunes répondent aux gaz lacrymogènes par des feux d’artifices

Ils étaient, selon les estimations, plus de 1 500.

Lyon : Gilets Jaunes devant les gares et sur le périphérique

Bordeaux : 4 600 selon la préfecture…

Toulouse : 10 000 manifestants, une répression policière importante

A Toulouse, la place du Capitole, dans ce début d’après-midi est pleine à craquer. 10 000 personnes estiment la CGT TUIFrance.

Les gaz lacrymogènes ne vont pas tarder. Ce sont Toulouse et Bordeaux qui étaient dans l’épicentre de la répression lors des manifestations de début décembre.

Toulon : Gilets Jaunes sous le soleil et la haine raciste de la police

Plusieurs centaines de manifestants sur les principaux axes de la ville.

En plein centre-ville, un policier tabasse à la tête, à coup de poing, un manifestant noir.

Clermont Ferrand, aussi présent

Crédit photo : johanpx photographie




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Politique