^

Notre classe

L`Etat, 1er fournisseur d'emplois précaires

Rectorat, EHESS... les précaires de l’éducation préparent la suite !

Assistants d'Education, Assistants Pédagogique,contractuels de l'enseignement, Atsem, AVS... Les vacataires de l'éducation sont mobilisés ! De la première grève nationale des précaires de l'éduction le 5 avril au rassemblement au rectorat le 30 mai, ils-elles se battent pour de meilleurs statuts et soutiennent le mouvement social contre l'austérité libérale. Retour sur leur actualité récente et sur la suite des événements, dès samedi prochain pour une soirée de soutien.

MIEUX QUE LA DELEGATION, LA GREVE !

Après une première journée (historique !) de grève nationale des précaires de l’Education Nationale le 5 avril dernier, vraie réussite du point de vue de la participation des vies scolaires de toute la France, l’Assemblée Générale des précaires de l’E.N. en Ile-de-France (née en Septembre 2016) a participé aux grèves et manifestations de la fonction publique depuis lors, notamment le 22 mai dernier. Outre une caisse de grève constituée sur des repas de soutiens, cette Assemblée soutenue par les syndicats SUD, CNT et CGT Educ’action compte sur la grève nationale pour faire entendre ses revendications : de meilleurs statuts pour les précaires de l’Education (AED, AVS, AESH, enseignants précaires...) voire une titularisation sans condition de tous, ainsi que de meilleures dotations horaires pour les vies scolaires.

Le 30 mai, après de nombreux cas de menaces du non-renouvellement subis par les équipes de vies scolaires à travers la France remontés à l’A.G., les précaires se réunissaient devant le rectorat de Paris pour réclamer le renouvellement de tous les contrats des assistants d’éducation, auxiliaires de vies scolaires et professeurs contractuels. Une délégation a été reçue en fin d’après-midi par le DRH du rectorat, la secrétaire générale, et la directrice du bureau du BACA qui gère les contractuels de l’Académie. Vous pouvez retrouver ci-joint (https://www.facebook.com/precaires2leducationIDF/posts/1697192533710393) le compte-rendu des négociations mais une chose est sûre : nous devrons reprendre la grève pour continuer à faire entendre la nécessité d’améliorer nos conditions de vie et de travail. Si le Rectorat a assuré s’occuper de contacter tous les établissements dans lesquels nous leur signalerions des cas particuliers de chantage au non-renouvellement pour des motifs inacceptables tels que la participation à la grève, il était essentiellement sur une ligne d’impuissance. Le cœur du dialogue consistait donc à leur révéler la réalité du métier des précaires de l’éducation, martelant que c’était bien une pression de leur part sur le gouvernement pour améliorer les statuts que nous attendions en plus du renouvellement des contrats. Et que nous étions prêts à appeler de nouveau à une grève nationale, et aussi longtemps que rien n’est fait. Pour améliorer et stabiliser nos conditions de vie, de travail, notre légitimité et notre efficacité dans les établissements, il faudra lutter sinon rien.

ET APRES ?

• Soirée de soutien aux précaires de l’Education Nationale le Samedi 9 Juin avec les étudiants de l’EHESS au 96 boulevars Raspail avec dès 17H une rencontre sur les luttes dans le champs du handicap avec des AVS/AESH intervenants. Cette soirée sera aussi l’occasion d’un point sur la caisse de grève, et de déguster un excellent kebab en écoutant du bon son !

• Prochaine Assemblée Générale des Précaires de l’Education en Ile-de-France le 13 Juin à 18h30 à la Bourse du Travail (République). Faisons tout pour que le mouvement pour la titularisation prenne de l’ampleur l’année prochaine !

• Signalez toute pression exercée par une hiérarchie sur des précaires de l’éducation à l’AG, notamment vis-à-vis du renouvellement (via Facebook ou par mail precaires-education-idf@lists.riseup.net)




Mots-clés

SUD-Education   /    Education Prioritaire   /    Grève   /    Précarité   /    Education   /    Notre classe