Notre classe

Mobilisation contre la Loi Travail

Répression contre les lycéens. 227€ d’amende pour un œuf

Publié le 27 mai 2016

Hier Mehdi lycéen de 18 ans comparaissait au tribunal de Nanterre, pour avoir jeté un œuf sur un CRS lors d’un blocus du lycée léonard de Vinci de Levallois-Perret, ville des Balkany de véritables multi récidivistes, eux…

Correspondant

Ce vendredi matin on a assisté à une justice de classe. La procureure avait requis 50 h de TIG (travaux d’intérêts généraux). Mais c’est de la juge que viendra la surprise. Au bout de deux heures et demie d’attente elle le condamne à 127€ d’amendes et 100€ de frais de justice. Lorsque le lycéen argue qu’il travaille pour 15€ par semaine, la juge lui réplique que ses baskets coutent 80 euros et donc qu’il pouvait bien payer 100 euros d’amendes.

A la sortie de l’audience après avoir vécu la justice de classe, c’est aux intimidations des deux gardes présents que Medhi, son père et la dizaine de soutien aussi bien lycéen-ne-s et étudiant-e-s auront affaire.

Les lycéen-ne-s de Léonard de Vinci n’en n’ont pas fini avec la justice de classe. Cette semaine, quatre nouveaux lycéens dont trois mineurs ont été mis en garde-à-vue à la sureté des Hauts de Seine, lieu réservé aux délinquants en col blanc et terroristes mais depuis trois ans plus habitué à détenir des postiers en lutte. Ils ont eu 2 rappels à la loi, une convocation à une date ultérieure et une mise en examen.

A l’instar des syndicalistes, comme celui de la CGT RATP passant au tribunal ce lundi ou encore la CGT Info’Com convoquée elle aussi ce lundi après-midi après une plainte des policiers contre les fameuses affiches qui dénonçaient les violences policières, les lycéen-ne-s et étudiant-es sont l’une des cibles favorites de la répression d’Etat car à la pointe du mouvement contre la loi El Khomri.