^

Notre classe

Contre la fusion

Réunis à 200 en AG, les travailleurs de la fac du Mirail votent la grève

Après la magouille électorale du Président de l'université, mardi, lors du CA pour entériner le projet de fusion qui avait été rejeté par l'ensemble de la fac, la riposte se prépare !

Ce matin, entre 170 et 200 travailleurs de l’université du Mirail à Toulouse, enseignants et administratifs, se sont réunis en assemblée générale pour discuter de la mobilisation contre le projet de fusion. Ils dénonçaient la trahison du Président sur la question du projet de fusion des universités de Toulouse. Une immense majorité s’est exprimée pour la grève dès jeudi matin et la démission du Président. C’est une assemblée combative qui s’est réunie avec la volonté affirmée de mener une grève active pour mobiliser largement ! Ils appellent également à un rassemblement vendredi matin devant le CA de la COMUE qui doit valider définitivement le projet.

Plusieurs étudiants étaient présents lors de l’AG pour soutenir les travailleurs. Ces derniers vont d’ailleurs, dès cet après-midi, rejoindre les étudiants pour intervenir avec eux dans les cours. Les étudiants quant à eux, se réunissent demain en assemblée générale.

Les travailleurs de l’université se retrouveront vendredi pour discuter de la poursuite éventuelle de la grève, et comme le communiqué de l’Intersyndicale l’indique (voir ci-dessous), rendez-vous aux personnels demain matin à 8h pour organiser l’élargissement de la mobilisation.

Le Président de l’université est dans une situation précaire, délégitimé par son propre syndicat, la grogne dans l’université est profonde ! Preuve de son inquiétude, l’accès au bâtiment de la présidence est étroitement surveillé et filtré depuis le début de la semaine.

PDF - 405.2 ko
Communiqué Intersyndicale Mirail-UT2J du 13 décembre 2017



Mots-clés

Fusion des universités   /    Sélection à l’université   /    Mirail   /    Toulouse   /    Université   /    Notre classe