^

Politique

Division de la grève

Ryan Air offre un accord aux pilotes irlandais en grève, pour ne rien céder au reste du personnel

Au terme d’une très longue réunion de 22h la direction de la compagnie low-cost Ryan Air a annoncé un accord avec le syndicat des pilotes irlandais Forsa. Le contenu de cet accord interrompant 5 jours de grèves des pilotes n’a pas été annoncé mais il semble que l’entreprise pourrait, dans son pays d’origine, sortir du conflit qui agite la compagnie depuis le début de l’été par le biais des pilotes, alors que les grèves internationales continuent.

Crédit photo : Rémy GABALDA / AFP

Depuis plusieurs mois, les hôtesses et stewards de la compagnie irlandaise Ryanair sont en grève pour lutter contre l’extrème-précarité à laquelle ils font face. La semaine passée, l’entrée en grève des pilotes irlandais marquait une intensification du conflit avec sa généralisation à d’autres secteurs d’employés moins précaires.

Un avion sans pilote ça ne vole pas. Dans le contexte d’un bras de fer déjà engagé avec les autres employés naviguant à bord de ces avions qui avait conduit à un grand nombre d’annulation de vols qui n’avaient pas été remboursés aux voyageurs, l’entrée en grève des pilotes irlandais dans la grève promettait de mettre la direction en grande difficulté.

Bien consciente du rapport de force, la direction a cherché à diviser les employés en jouant sur les revendications des pilotes requérant moins de concession de la part de la direction. Ces revendications concernaient principalement les promotions, les congés et la participation à la décision pour les affections hors d’Irlande alors que les autres employés revendiquent un alignement de leur contrat de travail avec la législation de leur pays d’affectation. Ainsi même si l’accord conclu la nuit dernière n’a pas été rendu publique, il se pourrait qu’il permette à la direction de sortir de la crise actuelle si la base du syndicat irlandais votait en sa faveur.

En effet, en faisant sortir les pilotes de la grève, la direction espère retrouver le dessus dans le conflit, et relisser son image. L’annonce de ce possible accord qui ferait cesser la grève des pilotes irlandais a d’ailleurs fait grimper l’action de l’entreprise à la Bourse de Dublin. Il faut cependant noter que cette manœuvre a une portée limitée et que l’accord ne s’applique pas aux autres pays ou des pilotes sont en grève. In fine, l’entreprise a tendu cette perche aux pilotes, pour mieux diviser la grève et ne pas céder aux revendications du reste du personnel, ceux qui se battent depuis des mois contre des conditions de travail inhumaines.




Mots-clés

Irlande   /    Grève   /    Politique