^

Débats

Lettre ouverte

SNCF : Lettre ouverte à « Franck l’abstentionniste qui énerve les cons »

Cela va faire quelques semaines que le bloggeur ou youtubeur « Franck l’abstentionniste », ou nous ne savons pas quel titre honorifique nous pouvons lui attribuer, revient en attaquant la SNCF mais surtout en cassant du sucre sur le dos des cheminots et des syndicats. Dans sa dernière vidéo du 10 Janvier, ce fameux « Franck l’abstentionniste » s’attaque à la SNCF à travers une photo de soutien à la Famille Tamimi, réalisée par la CGT Cheminot de Versailles, lors de son dernier congrès. Très habilement dans un gloubi-boulga incompréhensible, il mélange cause palestinienne, panne à la SNCF, sécurité ferroviaire et acquis sociaux, le tout pour terminer sur un « vivement qu’on vous rachète ». Un sorte de Christophe Barbier ou Eric Brunet , sans le matériel de BFM TV.

Les militants cheminots de Révolution permanente tenaient à lui adresser une réponse et ouvrir le débat.

Cher Franck,

Cela fait plusieurs fois que nous voyons vos interventions autours de la SNCF depuis l’accident mortel à Millas. Vos vidéos ne manquent pas de faire réagir, tant vous pouvez dire des choses vraies, mais le tout sans jamais comprendre le fondement de ce que vous dénoncez. Si vos anciennes vidéos font partie du folklore « facebookien », votre dernière vidéo nous a choqué profondément. Elle mérite une réponse car, comme vous le savez, vous êtes très suivi sur internet et nous ne pouvons vous laisser attaquer les cheminots comme vous le faites publiquement, sans vous faire une réponse publique. Elle nous a choqué tant par son contenu que par votre façon tel le gloubi-boulga de Casimir de mélanger tout et n’importe quoi.

Tout d’abord vous présentez une photo réalisée par les cheminots syndiqués à la CGT Versailles réunis en congrès et qui par solidarité au peuple palestinien et notamment à la famille Tamimi ont réalisé une photo de groupe sûrement à la pause déjeuner de leur congrès ou en fin de journée, qu’importe.

Vous utilisez cette photo en qualifiant cette solidarité, « d’instrumentalisation », une photo « indécente », une situation « indécente », que « LA » SNCF fait sa pub en demandant la cause palestinienne, en redorant son blason pour masquer la sécurité sur les passages à niveau. Quel rapport ? Niveau malhonnêteté on a atteint un niveau digne de figurer aux côtés de « les yeux dans les yeux » de Cahuzac. Donc pour vous un syndicat de cheminot réuni en congrès qui partage des valeurs d’internationalisme et de défense de la cause palestinienne, c’est « redorer son blason » face à la sécurité des passages à niveau ? Nous ne savons pas si vous le savez, mais une organisation syndicale n’a pas un rôle de direction dans la SNCF et encore moins dans ce qui concerne la gestion de la sécurité ferroviaire. Bien sûr elle peut revendiquer, défendre les salariés et les usagers, réclamer comme le fond les syndicalistes : des moyens, un niveau de sécurité irréprochable et un service public de haut niveau. Cependant en quoi la solidarité sert à masquer les problèmes liés à la SNCF ? Nous avons beau chercher sur la photo nous ne voyons ni Guillaume Pepy ni Patrick Jeantet président SNCF Mobilité et SNCF Réseau, ni même quelconque cigle SNCF ni même un drapeau CGT cheminot. Sans chercher réellement la source sur internet, impossible de savoir qui a fait cette photo et encore moins des cheminots. Cependant vous l’agitez dans votre vidéo comme une preuve accablante que la SNCF serait "une entreprise complètement sombre", mais plutôt c’est votre cerveau qui est sombre et joue d’une photo qui défend une cause noble pour servir votre matraquage complétement réactionnaire pour casser du cheminot.

Vous dites que bien sûr « vous êtes » pour défendre la cause palestinienne, mais pourquoi maintenant ? Car justement il y’a un élan international de solidarité pour la libération de la famille Tamimi. Le faire dans 3 mois aurait eu moins de sens. Nous sommes fiers que des syndicalistes se soucient d’autres causes que les causes économiques comme le fait la CGT Versailles sur cette photo, ou encore comme Sud Rail en défendant le mouvement Metoo et la journée internationale des violences faites aux femmes à travers une tribune publique.

Avançons plus dans votre vidéo, vous demandez ce qu’est la SNCF ? Une entreprise publique ou privée, comparant la Police, les pompiers et l’hôpital, à un trajet Paris Lyon. Vous auriez pu chercher le statut de la SNCF sur internet. Alors cher Franck, la SNCF est un groupe ferroviaire composé de trois EPIC (établissement public à caractère industriel et commercial). Nous ne sommes donc ni salarié du privé, ni fonctionnaire, environs 90% ont le statut des cheminots, les 10% restants sont des salariés ressortissants étrangers ou entrés à la SNCF après 30 ans qui ne sont non pas au Statut, mais en CDI comme n’importe quel salarié du privée.

Vous vous servez donc encore de cette photo « indécente » pour attaquer la gestion de la SNCF, qui reste du rôle de la direction et non comme vous faites semblant de l’ignorer de la CGT Cheminot de Versailles.

Vous vous demandez donc pourquoi vous payez votre billet de train, alors que si vous appelez la police ou l’hôpital cela ne vous coûte rien. Ce qui est totalement faux, à part l’air que l’on respire il ne reste plus grand-chose de gratuit. La première chose est que la police est totalement subventionnée par le contribuable français ! Si peut être vous ne payez pas l’appel des forces de l’ordre avec votre carte bancaire, vos et nos impôts servent à payer les salaires et les armes qui répriment souvent les cheminots en manifestation contre la casse du service public, mais nous pouvons ajouter aussi tous les autres moyens qu’a le ministère à travers les amendes de stationnement, les flashs et autres pour gonfler les caisses. Alors peut être qu’à l’image d’un guichet SNCF vous ne payez rien, mais sachez que vous payez quand même. Concernant l’hôpital c’est pareil, l’hôpital public vit intégralement des cotisations salariales et patronales santé, que les libéraux dans votre genre appellent « charges » et souhaitent les supprimer, comme la SNCF.
Nous pouvons vous donner d’autres informations, qui vous aideront, mais 7 passagers sur 10 bénéficient d’une réduction tarifaire, carte famille nombreuse, solidarité, carte senior, carte jeune, carte enfant +, carte escapade, carte fréquence etc… IDTGV ). Nous pouvons ajouter qu’en tant que salarié, si vous l’êtes, votre employeur cotise à hauteur de 50% sur votre abonnement navigo si vous êtes parisien ou peu importe la région, dont une partie du montant est payée par les régions avec les impôts du contribuable. Nous vous invitons donc à vous renseignez par exemple sur le réseau voisin en Angleterre dont les prix concurrence ceux du caviar, alors qu’il n’y a pas à la différence de la France un réseau de ligne à grande vitesse vous permettant de faire Paris Lyon plus rapidement que le tour du périphérique parisien en heure de pointe.

Alors si vous nous demandez notre avis, nous revendiquons un service public totalement gratuit pour tous, entièrement géré par les cheminots, avec de l’investissement réel pour l’entretien du réseau français par des cheminots et non pas par des intérimaires à prix cassés. Oui nous sommes communistes révolutionnaires et donc pour nous le seul réseau bien gérer ne peut l’être qu’avec une gestion ouvrière et non celle des patrons qui mangent pour 6 millions d’euros de petit fours pour l’inauguration d’une ligne comme cette été et court derrière le profit à travers les fermetures de gares, de guichet et autres lignes au détriment d’une bonne gestion du réseau.

Ce même réseau que vous critiquez, tout en critiquant les cheminots qui ont essayé de le défendre en 2014 contre la loi de reforme ferroviaire, qui justement prévoyait dans le texte des règles d’or contre l’investissement pour l’entretien du réseau existant.

Enfin vous arrivez donc à la fin de votre vidéo, en parlant d’acquis sociaux, de syndicat, réclamant la privatisation, et la possibilité de faire du profit. Il faut savoir, soit votre cheval de bataille est la sécurité et le service public gratuit, soit la privatisation et le profit (boire ou conduire il faut choisir). Ne vous inquiétez pas donc des profits, le groupe SNCF et toutes ses filiales privées se portent toutes très bien, contrairement aux salaires des cheminots gelés depuis 4 ans. Alors venez donc profiter de nos acquis sociaux, la SNCF recrute en ce moment, c’est le moment pour vous de venir aussi vous en mettre « plein les fouilles ». Sachez en tout cas que si vous venez, le salaire médian d’un cheminot avoisine les 1500 euros en faisant les 3x8. L’heure de nuit est payée 2,70€ brut/heure de prime et le dimanche environ 35€/brut en prime et pour le samedi c’est comme le lundi, rien en échange.

Concernant la retraite des cheminots, les réformes de 2003 et 2010 étant déjà passées, les cheminots partent aujourd’hui avec une décote de retraite afin de l’aligner aux retraites du privé. Vous réclamez également dans votre souci d’un service public de haut niveau et de sécurité irréprochable, que le futur repreneur, supprime une partie des salariés. Pour cela ne vous inquiétez pas non plus, la SNCF est passée d’environ 400 000 cheminots dans les années 1970 à 150 000 cheminots aujourd’hui et on prévoit environ 20 000 cheminots de moins dans les années qui arrivent. Pourtant le nombre de passagers et le trafic ont bondit de plus de 12% depuis les dernières années. Vous comprendrez donc assez facilement qu’on peut difficilement faire mieux avec moins de personnel.

Si la liberté d’expression est un droit, dont vous jouissez, vous avez néanmoins un rôle important, qui est celui de dire la vérité, et de ne pas mentir sur les faits. Que vous attaquiez la direction SNCF comme le fait notre journal ne nous dérange pas, mais de donner du grain à moudre à des politiciens qui aiment ce genre de réactions, pour légitimer la casse du service public au profit de l’actionnariat. Nous nous demandons donc pourquoi vous êtes abstentionniste étant donné que vous partagez les valeurs de toute la bourgeoisie au pouvoir, qui se fait un plaisir à chaque panne de dézinguer du cheminot comme vous le faites. Ne perdez donc pas votre temps dans une fausse schizophrénie entre pseudo solidarité palestinienne et néolibéralisme, vous ne faites que renforcer à travers vos vidéos les extrémistes anti-palestiniens et les néolibéraux qui laissent Guillaume Pepy tranquille avec ses 450 000euros pour s’attaquer aux cheminots et leur prime charbon imaginaire.




Mots-clés

Cheminot-e-s   /    SNCF   /    Débats