^

Notre classe

Grève des cheminots en Normandie

SNCF : les cheminots de Caen en grève contre les suppressions de postes 

Depuis le 24 Mars 2017, les cheminots de l’Escale et de la Vente de Basse-Normandie sont fortement mobilisés tous les vendredi pour dénoncer les projets dangereux de la Direction. Le 9 juin, le préavis a été étendu sur tous les établissements du périmètre SNCF Mobilités de Normandie. Quelles sont les raisons de ce mouvement de grève ?

L’escale et la vente, ce sont ceux que vous croisez en Gare de Caen. Les agents d’accueil qui sont là pour vous renseigner, vous guider mais aussi pour aider les personnes à mobilité réduite. Ceux qui sont chargés de donner le départ dans de bonnes conditions et en toute sécurité, ceux qui vous conseillent et vous vendent un billet, ceux qui préparent les trains par des manœuvres et essais de sécurité avant le départ. En somme, ce sont vos premiers interlocuteurs pour passer un agréable voyage.
Mais à l’avenir vous risquez de les croiser de moins en moins… En effet, la politique actuelle de l’entreprise consiste à supprimer ces métiers, comme par exemple les chefs de service et les autorisations de départ des trains dans les gares, avec tous les risques et problèmes que cela peut susciter derrière (correspondances non assurées, problèmes de sûreté au départ, gestion de crises…). Ces attaques incessantes à l’encontre de certains métiers pour développer la polyvalence et la poly-compétence s’accompagnent de suppressions d’emplois et de la dégradation des conditions de travail et de vie des cheminots. De plus, la réduction du personnel à l’Escale/Vente entraîne la dégradation des conditions de travail de tous les cheminots et impactera encore la qualité de service, en occasionnant par exemple des retards supplémentaires pour cause de train non prêt, non vérifié, etc.
Mais les cheminots ne veulent pas se laisser faire. Ils ont commencé un mouvement de grève, qui a comme principales problématiques la casse du service public et la politique de privatisation, la casse des métiers et de l’emploi. Cette situation n’est malheureusement pas une exception, mais c’est bien la politique que la direction de la SNCF mène sur l’ensemble du territoire. Ils en sont maintenant à leur 18ème vendredi de grève. Ils se battent pour leurs conditions de travail, contre la suppression de postes, mais aussi pour permettre d’assurer un service de qualité pour les usagers. La lutte des cheminots concerne tous les travailleurs, c’est à nous tous de construire la solidarité.




Mots-clés

Cheminot-e-s   /    Grève   /    SNCF   /    Notre classe