Notre classe

La casse du statut cheminot se poursuit

SNCF : toujours un train d’avance dans les mauvais coups

Publié le 26 juillet 2016

La Tangentielle Légère Nord (TLN) n’est pas encore terminée mais la SNCF…pardon, sa filiale de droit privé Kéolis est déjà sur les rails pour en prendre l’exploitation. Les offres d’emplois sont disponibles pour les conducteurs de ce tram-train et on y apprend que dans la même fiche de poste, on peut conduire une rame mais aussi vendre des tickets en gare et faire de l’accueil, le tout pour des salaires inférieurs que ceux pratiqués à la SNCF.

Nous publions ici un article originellement publié sur le site du NPA.

Celle-ci a prévu son coup depuis longtemps puisque même l’atelier de Noisy qui sera dédié aux rames de la TLN sera confié à une filiale de droit privé appartenant à la SNCF et à Kéolis. La SNCF qui crée une filiale avec une de ses filiales : qu’est ce qu’il ne faut pas inventer pour ne pas embaucher au statut !

Pas besoin d’attendre longtemps les effets concrets de la réforme de 2014 et la casse du RH 077 pour se rendre compte que la SNCF a déjà tout préparé : filialiser au maximum les activités avec des salariés qui seront au niveau de la Convention Collective pour les mettre en concurrence avec les cheminots de la SNCF.

C’est bien contre ces attaques que nous avons lutté ces 4 derniers mois et contre lesquelles nous continuerons de lutter… avec nos prochains collègues de Kéolis ! Cheminots de la SNCF ou des filiales privées : tous travailleurs du rail pour des meilleures conditions de travail.

partager

Mots-clés SNCF